Pourquoi le Chili est le favori de sa demi-finale de la Copa America contre la Colombie

Alors que l'Argentine cartonne contre tous ses concurrents et vient de se qualifier pour la finale de la Copa America 2016, le Chili va tenter de garder la coupe glanée en 2015. Pour cela, les Chiliens défient la Colombie en demi-finale, avec un statut de favori. 

Le rendez-vous est fixé cette nuit à 2 heures au Soldier Field de Chicago. La Colombie et le Chili s'affrontent dans un match qui s'annonce serré sur le papier, tant leurs parcours pour accéder à ce stade sont similaires. Les deux nations ont terminé deuxièmes de leur groupe, la Colombie finissant à égalité de points avec les USA et le Chili se plaçant juste derrière l'Argentine. Si ce classement semble logique pour le Chili, le résultat est synonyme d'échec pour les Cafeteros, surtout quand on repense à leur dernière Coupe du Monde au Brésil.

Eduardo Vargas, Arturo Vidal, Alexis Sanchez - Facebook Seleccion Chilena

Eduardo Vargas, Arturo Vidal, Alexis Sanchez - Facebook Seleccion Chilena

Publicité

Face au Pérou en quart de finale, la Colombie a souffert et a eu besoin d'une séance de tirs au but pour se qualifier. À l'inverse, le Chili a impressionné en écrasant le Mexique 7 à 0 alors que la Tri avait fait bonne figure jusque là. Avec ce match, on a pu avoir un bon aperçu des forces en présence du côté de la Roja.

Le milieu offensif Edson Puch, le nouveau membre de la sélection, a inscrit un doublé. Le duo Arturo Vidal/Alexis Sanchez est toujours aussi fondamental, alors que derrière Gonzalo Jara et Gary Medel ont éteint Chicharito Hernandez. Et puis n'oublions pas de parler d'Eduardo Vargas, qui continue de sur-performer en sélection, avec notamment ce quadruplé d'anthologie contre le Mexique.

James Rodriguez - Facebook Seleccion Colombia

James Rodriguez - Facebook Seleccion Colombia

Publicité

Le sélectionneur Juan Antonio Pizzi a mis en place un jeu de passes rapides basé sur un rythme effréné, qui a complètement étouffé les Mexicains. L'héritage des Sampaoli ou Bielsa est perpétué avec soin, les 13 buts inscrits jusque là en attestent parfaitement.

Néanmoins, on fait confiance au très expérimenté José Pekerman pour contrer les plans chiliens avec son 4-2-3-1 équilibré, même si celui-ci n'a pas été productif offensivement face au Pérou. La tâche est d'autant plus compliqué tant James Rodriguez semble loin de son niveau d'antan, après une saison difficile sur le plan personnel. Mais la Colombie peut tout de même compter sur un David Ospina en feu, lui qui a notamment bloqué un tir au but péruvien. En somme, la Colombie devra faire beaucoup mieux pour prétendre à une victoire face à la machine chilienne.

Un absent de marque

Le gros point noir pour la Roja, c'est la suspension d'Arturo Vidal. Dans cette Copa America, nous avons pu entrevoir le vrai Vidal, celui de la Juventus, le bulldog à l'activité incessante, multipliant les courses entre sa défense et l'attaque. Face au Mexique, on a pu oublier la pâle copie bavaroise, plus nonchalante et plus préoccupée par la phase offensive. Mais si Charles Arranguiz est bien le joueur qu'il le remplacera dans le onze, on ne se fait pas de souci pour ses coéquipiers.

Publicité

Arturo Vidal - Facebook Seleccion Chilena

Arturo Vidal - Facebook Seleccion Chilena

Si vous êtes des noctambules confirmés, rendez-vous donc à 2 heures pour voir si le Chili affrontera une deuxième fois de suite l'Argentine en finale. Nous chez Football Stories, on y croit.

Par Wallid Addigue, publié le 22/06/2016

Copié

Pour vous :