Pourquoi Balotelli et Nice est un mariage qui peut fonctionner

Si Chelsea a marqué ce dernier jour du mercato avec le retour de David Luiz au bercail, l'OGC Nice n'a pas chômé non plus en recrutant Belhanda et surtout Balotelli.

Super Mario débarque en Ligue 1 dans l'inconnue la plus totale. Des années noires derrière lui et un futur en suspens : rien de bien rassurant pour le buteur transalpin. Mais Balo pourrait en surprendre plus d'un sous le maillot du Gym. Voici quelques pistes qui prouvent qu'il s'agit d'un choix intelligent pour le joueur, mais aussi pour le club niçois.

L'OGC Nice, terre de relance

Après deux dernières saisons cauchemardesques du côté de Liverpool et de Milan (1 but en Serie A et 1 en Premier League), Balotelli débarque sur la Promenade des Anglais sans certitude. Est-il encore le futur grand numéro 9 que l'Italie attend en sélection ? Difficile de l'affirmer tant Balotelli peine à exploser, alors qu'il était présenté comme un futur prétendant au Ballon d'Or lors de ses débuts à l'Inter Milan.

Publicité

Du côté de Nice, il a peut-être trouvé le club idéal pour se relancer. L'an dernier, le Gym a permis à Ben Arfa de retrouver un niveau qu'il n'avait plus montré depuis 6 ans et sa première saison à l'OM. Si Nice a réussi l'exploit de relancer un joueur qui sombrait à Newcastle et Hull City, on est obligés d'être plein d'espoir concernant le futur de Super Mario.

Publicité

Nice a trouvé son joker

Il faut l'avouer : on se demandait vraiment comment Nice allait s'en sortir cette saison avec le départ de Ben Arfa au PSG, et la fin du prêt de Germain qui est retourné à Monaco. Avec Pléa comme seul numéro 9 "confirmé", l'OGC Nice manquait cruellement d'un profil comme celui de Balotelli.

Dans un grand jour, l'Italien est capable de tout. On se rappelle tous de sa performance face à l'Allemagne lors de l'Euro 2012, ou encore de ses missiles envoyés au fond des filets de Serie A.

Publicité

Publicité

Reste à savoir s'il est capable de retrouver ce niveau. Et ça tombe bien : avec Nice et Lucien Favre, l'Italien va devoir cravacher.

Pas de cadeaux de la part de Lucien Favre

"Si ça se passe bien avec le reste de l’équipe, s’il est un exemple pour les jeunes joueurs et qu’il travaille, et qu’il court, il n’est pas un problème pour un club". Ces mots sont ceux de l'entraîneur niçois Lucien Favre lors d'une conférence de presse organisée il y a une semaine, avant que Balotelli ne s'engage avec le Gym. Beaucoup de "si" qui montrent que l'Italien n'aura aucun traitement de faveur de la part du nouvel entraîneur niçois.

Balo va devoir prouver et ne pourra pas compter sur son statut de star pour avoir une place de titulaire assurée dans le onze niçois. Pas plus mal pour un joueur en cruel manque de confiance qui devra se remettre totalement en question et travailler dur pour retrouver son niveau d'antan. En arrivant dans un club comme Nice, loin d'être reconnu sur la scène européenne, Balotelli enlève ses habits de cador et recommence à zéro. Un nouveau départ qui pourrait lui faire du bien.

Pour remplacer Zlatan comme tête d'affiche de L1

Le départ de Zlatan a laissé un grand vide en L1. Si le Suédois n'était pas adoré de tous, il ne se passait pas une semaine sans qu'il fasse parler de lui, que ce soit sur le terrain ou par ses déclarations insolites. Avec Mario Balotelli, la Ligue 1 retrouve un joueur qui possède un statut de superstar, et qui fera parler du championnat à l'international.

Un bon point pour la L1 mais surtout pour l'OGC Nice qui a pour ambition de grandir sportivement, mais aussi de se faire un nom à l'étranger en développant l'image du club. Médiatiquement, Balotelli a toujours fait la une, que ce soit pour ses vidéos gags à l'entraînement...

... ou ses frasques hors du terrain qui n'ont pas toujours fait plaisir à ses dirigeants. Jets de fléchettes sur les jeunes de City, feux d'artifices à l'intérieur de sa maison, jeux sur iPad sur le banc de touche en plein match : Balotelli n'est pas un joueur comme les autres, et ce n'est pas plus mal. Qu'on aime ou qu'on déteste, Super Mario détonne et apportera cette touche de folie qui manque à la Ligue 1. Vivement ses premiers pas sous le maillot niçois.

Par Julien Choquet, publié le 01/09/2016

Copié

Pour vous :