Les plus beaux gestes fair-play de l'histoire du foot

Ce week-end a eu lieu un beau geste dans le championnat d'Azerbaïdjan. De quoi nous donner envie de nous intéresser de plus près aux gestes fair-play qui ont marqué l'histoire du ballon rond. 

Il existe plusieurs types de fair-play dans le football : une faute sifflée désavouée par l'attaquant, un péno raté après un pénalty inexistant, un but annulé suite à un aveu du buteur. Retour sur ces gestes qui font du bien au football.

Miroslav Klose et Daniele De Rossi : buteurs honnêtes

Septembre 2012. La Lazio se déplace sur la pelouse du Napoli d'Edinson Cavani. Après trois petites minutes de jeu, Miroslav Klose ouvre le score sur corner... de la main. Les Napolitains fous de rage se précipitent vers l'arbitre, qui accorde néanmoins le but. Jusqu'à ce que l'Allemand vienne avouer sa faute à l'arbitre au lieu de célébrer son but. Un geste de grande classe, qui sera salué par les Napolitains qui viennent lui serrer la main. À l'inverse de l'arbitre qui sort le carton jaune, pas forcément nécessaire vu l'honnêteté de Klose sur cette action. Pour la petite histoire, la Lazio s'inclinera finalement 3-0, sur un triplé de Cavani.

Publicité

On connaît le Daniele Rossi hargneux, mais rares sont ceux qui se rappellent de ce beau geste en 2006 lors d'un match de championnat face à Messina. Le milieu italien effleure le ballon de la main sur un coup-franc et le faire savoir à l'arbitre qui annule le but. La classe à l'italienne.

Publicité

Paolo Di Canio : l'autre facette (celle qu'on aime)

Tout le monde connaît Paolo Di Canio pour son mauvais visage. Mais le footballeur italien a également du bon, et l'a montré lors d'un Everton - West Ham en 2000. Alors qu'il a l'occasion de marquer dans le but vide suite à la blessure du gardien adverse, il arrête le ballon de la main. Classe. Grâce à ce geste, il remportera d'ailleurs le prix du fair-play en 2001. De quoi trancher avec les nombreux matches de suspension qui ont rythmé sa carrière.

Erik Mjelde : buteur malheureux

Le 13 mai 2012 a lieu un match de championnat en Norvège entre Lillestrøm et le SK Brann. Les deux équipes jouent le maintien et le SK Brann mène 3 buts à 2 quand l'improbable se produit. Après la blessure d'un de leurs coéquipiers, les joueurs de Lillestrøm mettent le ballon en touche. Fair-play, Erik Mjelde, joueur du SK Brann, veut rendre le ballon sur la remise en jeu... mais réalise un lob de 60 mètres qui finit au fond des filets. Confus, il s'excuse, se concerte avec ses coéquipiers qui vont finalement laisser Lillestrøm marquer sur la remise en jeu.

Publicité

Leicester City : fair-play en équipe

L'histoire se passe en 2007 lors d'un match de League Cup. Leicester affronte Nottingham, et les joueurs de Forest mènent 1-0 à la pause. Dans les vestiaires, Clive Clarke fait un gros malaise et est évacué en urgence. Le match est arrêté et reprogrammé quelques jours plus tard. Comme le veut le règlement, il est obligatoire de rejouer le match dans son intégralité et Nottingham perd donc son but marqué initialement. Par souci de fair-play, les joueurs de Leicester vont laisser le gardien adverse marquer dès le coup d'envoi. Un geste récompensé, puisque Leicester finira par remporter ce match 3 buts à 2.

Publicité

Les Danois : une histoire de pénalty

En 2003, le Danemark et l'Iran disputent un match amical à Hong Kong. Juste avant la mi-temps, une scène insolite se produit. Un joueur iranien prend le ballon à la main, pensant que l'arbitre a sifflé la mi-temps. Il s'agissait en fait d'un simple coup de sifflet d'un spectateur dans le public. L'arbitre n'a pas d'autres choix que de siffler pénalty. Le coach danois de l'époque Morten Olsen demande alors à son joueur, Morten Wieghorst, de le manquer. Chose qu'il effectue dans la foulée, envoyant le ballon en six mètres.

Le public d'Old Trafford : respect

Le 23 avril 2003, Manchester United reçoit le Real Madrid en quart de finale retour de Ligue des Champions. Défaits 3-1 à l'aller, les hommes d'Alex Ferguson sont condamnés à l'exploit. Malheureusement pour Manchester United, un joueur brille dans ce match : Ronaldo. Le Brésilien écoeure Fabien Barthez et les défenseurs mancuniens en inscrivant un triplé. Sorti peu après l'heure de jeu, il reçoit une superbe ovation de la part d'Old Trafford (à voir à partir de 5min22 dans la vidéo ci-dessous). Respect.

Par Julien Choquet, publié le 07/10/2015

Copié

Pour vous :