Une pétition demande la libération d'un footballeur réfugié politique en Australie et emprisonné en Thaïlande

Condamné à 10 ans de prison au Bahreïn.

Hakeem al-Araïbi pensait passer des vacances en amoureux avec sa femme en Thaïlande. Mais ces dernières se sont transformées en séjour en prison pour ce footballeur originaire du Bahreïn. Depuis, il risque l'extradition vers ce pays, alors qu'il a obtenu le statut de réfugié politique en Australie, où il est joueur professionnel dans un club de 2e division.

Publicité

Depuis son arrestation le 27 novembre dernier, al-Araïbi a reçu de très nombreux soutiens. D'après L'Equipe, une pétition demandant sa libération et ayant reçu plus de 50 000 signatures a été remise dernièrement à la FIFA par l'ancien capitaine de l'équipe nationale australienne, Craig Foster, qui s'est exprimé sur l'affaire :

"Nous sommes d'accord pour dire que la situation est urgente et nécessite une intervention rapide à tous les niveaux, pour assurer la protection de Hakeem al-Araibi. Nous voulons voir des progrès dès cette semaine et nous continuons à appeler la Thaïlande et le Premier ministre à le libérer immédiatement."

Avant cela, la FIFA avait déjà pris position en faveur de la libération du footballeur bahreïni, qui a été condamné par contumace à 10 ans de prison pour avoir vandalisé un poste de police dans son pays. Des faits qu'il a toujours réfutés, et pour lequel il risque la torture s'il était extradé au Bahreïn.

Publicité

Par Abdallah Soidri, publié le 29/01/2019

Copié

Pour vous :