featuredImage

Vidéo : au Paraguay, un joueur tire une panenka, se loupe... et se fait licencier

La double peine.

La panenka est un geste technique difficile, au même titre que le coup franc, la roulette ou le passement de jambes. Mais elle peut aussi être un motif de licenciement quand elle est ratée, depuis la décision ce mardi du club paraguayen d'Independiente Campo Grande de sanctionner son joueur Bendrix Parra, après son échec dans l'exercice.

Dans la séance de tirs au but du 32e de finale de la Copa Sudamericana face à La Equidad, le joueur a tenté d'imiter Dimitri Lienard en finale de Coupe de la Ligue. Hélas pour lui, sa panenka est foirée et le gardien adverse l'arrête sans difficulté. Un échec aux conséquences doubles : l'élimination de son équipe et son éviction du club.

Le président de l'Independiente Campo Grande n'y va pas par quatre chemins pour justifier cette décision : "Nous le virons car nous voulons laisser cet épisode derrière nous", arguant que cette panenka ratée (et l'élimination), aurai(en)t couté la bagatelle de 200 000 euros au club. Beau joueur et pas rancunier, l'intéressé a pris les choses avec philosophie à la radio paraguayenne :

"C'était un seau d'eau froide. Cela devrait être une expérience pour moi. C’est une situation très difficile cette rupture de contrat, mais la vie continue, le football aussi, il faut aller de l’avant. Je trouverai un autre club. Je suis désolé pour ce qui est arrivé, pour le club et les fans. Ils ont le droit d’être en colère. Je souhaite le meilleur au club."

Par Abdallah Soidri, publié le 24/04/2019