On a parlé foot avec Dinos : "Rigobert Song a eu 37 ans pendant 3 ans"

Il y a plus de noms de joueurs de foot dans cette interview que dans les premiers PES....

"J'suis comme le pied de Taye Taiwo : j'ai connu trop d'mauvaises passes" : les jeux de mots avec une appétence pour le monde du ballon rond ont longtemps fait partie de la marque de fabrique de Dinos. Si sa plume a évolué à l'heure où sort son deuxième album Taciturne, le rappeur de La Courneuve affectionne toujours le PSG et adore citer des joueurs de foot pêle-mêle, comme un vieil album Panini ouvert aléatoirement. 

Football Stories ⎜ Quel joueur est selon toi le plus Taciturne ?

Publicité

Dinos ⎜ Sûrement pas Pogba, comme l’avait dit Macron ! C’est Luka Modric : il fait son bien son taf, il ne fait pas de bruit et il n’est pas relou. Ou Toni Kroos, même s’il n’est plus chaud en ce moment.

Dans l’intro de ton nouvel album, tu dis "Venu au monde comme un brolic, discret comme Broly, R10 Ronnie"

R10, c’est un des plus grands joueurs de tous les temps. Je regarde encore ses compilations de skills : c’est incroyable ce qu’il faisait avec le ballon. J’ai mis ensemble un génie de Dragon Ball Z et un génie du football.

Publicité

Depuis quand tu supportes le PSG ?

Le premier match que je suis allé voir, c’est justement le PSG de Ronaldinho contre je ne sais plus quelle équipe. C’est mon oncle qui m’a offert les places et après je suis de Paris, je trouve ça logique d’être pour le PSG.

Quels sont tes meilleurs souvenirs du PSG ?

Publicité

Amara Diané ! Mais aussi un match de Champions League contre Chelsea, Pauleta, Ronaldinho… [Choqué] Il y a un Classico pendant lequel il a régalé. Mais mon plus beau souvenir de football, ce n’est pas le PSG, c’est le Brésil-Cameroun de la Coupe des confédérations 2003 avec un but de Samuel Eto’o en lucarne face à Dida. J’y étais avec mon père, c’était au Stade de France. Je ne sais pas si tu te rends compte à quel point c’est légendaire ? J’y allais en mode "On va se faire éclater", c’était une équipe chaude du Brésil.

Et ton pire souvenir, c’est la remontada ?

Je n’ai pas regardé le foot pendant 3, 4 semaines après. J’étais dégouté du foot. C’est comme quand tu casses avec ta meuf, tu as le seum de voir des gens en couple. Je voyais des équipes qui gagnaient, j’étais un peu yomb. Je disais "C’est pas chaud le foot, c’est tuba, ça ne m’intéresse plus". Après, c’est revenu tout seul.

Publicité

Tu les suis toujours alors ?

Ouais, là j’ai un bon plug pour regarder le match [interview réalisée le jour de Real-PSG, ndlr], au Grec de la cité. Il y a quelques fans des équipes adverses mais, en général, t’as 75% du Grec qui casse tout quand il y a un but. L’ambiance de la cité, c’est bien.

À l'été 2015, tu a rencontré les joueurs du PSG à New-York, tu peux nous raconter ça ?

Tu sais, l’été ils font des tournées. On a tourné une publicité et j’ai rencontré pas mal de joueurs, on a discuté un petit peu. Marquinhos, il parle comme un mec du 9-3 : "Wesh mon frère, bien ou quoi ?" C’est normal qu’on l’appelle Mourad après [Rires]. J’ai aussi parlé avec Aurier, mais avec mon manager, Oumar, on a surtout parlé avec Laurent Blanc. Il y avait aussi Papus Camara .

En dehors du PSG, tu regardes du foot ?

Quand je suis en studio, je regarde ce qui passe à l’écran. J’aime beaucoup le Real. C’est un peu de la triche de supporter Liverpool tellement ils sont invincibles. Quand j’étais petit, j’étais fan d’Arsenal. Il y a une chanson sur Thierry Henry sur la prod de "P.I.M.P.". [Il chante le refrain].

Quand tu vas au stade, tu aimes bien chanter ?

Ouais, un peu. Au Parc, il y avait les chants pour Javier Pastore, pour Marco Verratti [il chantonne le refrain de chaque chanson]. Maintenant, je vais plutôt côté loge. Franchement, côté tribunes, j’ai assez donné même si j’y vais encore. Quand j’étais en primaire, j’avais peur quand j’étais au Parc. J’entendais des insultes, il y avait des embrouilles et en même temps je trouvais ça trop stylé. Maintenant, c’est cosy. Avant les gens s’embrouillaient pour rien, tombaient… c’était le foot, ma gueule ! Maintenant c’est "sympatoche" [rires].

Tu avais des posters de qui dans ta chambre ?

J’aimais trop Pavel Nedved quand j’étais petit. J’aimais bien Stam, des joueurs bizarres quoi, comme David Seaman. Tu te rappelles de Talal El Karkouri ? Au PSG, j’aimais trop Mario Yepes. Tu vas rigoler mais j’aimais bien Christophe Jallet, Alonzo, Létizi et tu vas me trouver trop bizarre mais j’aimais bien Ljuboja [il éclate de rire]. Comment son nom s’écrit, c’est trop puissant. J’aimais bien Erding mais pas Hoarau. Même Corridon, Pancrate, j’aimais bien… Et Sessegnon ! Je saignais une vidéo de ses skills. Modeste M’Bami m’a mis yomb quand il est parti à Marseille. Ma plus grande déception, c’était Semak, j’y ai repensé quand Neymar a signé.

T’es très attaché à cette époque pré-Qatar ?

Ouais, après c’est trop facile. Mais mon joueur préféré sur cette période, c’est Marco Verratti. J’aime trop son jeu, on dirait qu’il est dans la cour de récré, il aime trop le risque. J’étais déçu de ne pas le voir quand on était à New-York, mais il est chez Puma. J’y suis allé que pour lui !

En 2013, tu disais dans un morceau : "Match de foot quand il fait chaud". T’es un joueur saisonnier ?

Je fais essentiellement du Five donc chaud ou pas, je m’en bats les couilles. J’ai un maillot du Real manches longues, col roulé… Mon niveau dépend des périodes. Si je mange beaucoup, je donne tout pendant 20 minutes et après je reste en défense, sinon je fais tout. Si je suis technique ? Tout est relatif, parfois je tente des choses que je n’arrive pas à faire. 

Toujours à l’ancienne, il y a ton freestyle 4ème Capsule tourné devant le Parc des Princes dont on doit parler…

Faut pas ressortir ça putain, c’est une catastrophe, ça va me suivre toute ma vie. C’est horrible. Je rigole, il y avait des phases pas mal quand même ! "On n’attrape pas l'tétanos en trainant avec Gérard Houiller". En fait c’est R.E.D.K. qui avait fait un son comme ça et j’ai fait la même chose que lui. "J'serais toujours fan de la Mannschaft même si un jour Oliver Kahn". C’était pas mal pour l’époque : j’étais en seconde quand j’ai écrit ça.

Tu fais beaucoup moins de phrases sur le foot maintenant ?

Ouais, j’ai lâché parce que je regarde beaucoup moins le foot. Avant, je regardais tout, je jouais tout le temps, j’étais à la cité tout le temps. Récemment, j’ai sorti "Tu tires à côté comme Lukaku" parce qu’on l’a enregistré il y a un an avec Isha. Maintenant il est fort sa mère à l’Inter, ma phrase n’a aucun intérêt.

Sur toutes ces punchlines, tu préfères laquelle ?

"Ils habiteraient à Mazembe pensant devenir tout puissant". Elle est technique celle-là. C’est la première qui me revient en tête et qui a le moins mal vieilli. Si tu comprends celle-là, c’est que tu connais bien le foot.

Tu parles souvent de jouer à la Playstation, tu pratiques les jeux de foot ?

Je suis un ancien, je jouais à FIFA 98 : En route pour la Coupe du monde 98 avec Song 2 de Blur. Et ISS pro avec Romarid, Zatan, Bakham, Roberto Larcos, Henly, ils avaient tous des faux noms. T’as connu Castolo ? [joueur virtuel sur PES, ndlr]. Il était fort, il y a que lui qui te sauvait la vie. On t’a déjà parlé de lui en interview ? C’est un truc d’ancien !

En dehors de la victoire face au Brésil, c’est quoi tes grands moments de supporters du Cameroun ?

La victoire contre la France avec le retourné de Patrick M’Boma. Après cette interview, je regarde ça tout de suite ! Je suis tous les résultats même quand je ne regarde pas. Mais quand il y a la CAN, c’est un devoir national de regarder. On nous a retiré l’organisation cette année parce que c’est un pays de… [il souffle] fainéants. Si elle avait eu lieu au Cameroun, j’aurais arrêté la promo pour y aller.

Et en joueur camerounais, tu aimes bien qui en dehors de Sam Eto’o?

J’aimais beaucoup Lauren d’Arsenal. J’aimais bien Njitap qui a joué à Chelsea. Mais on a beaucoup de gâchis comme Makoun, Djemba-Djemba, Moukandjo, Vincent Aboubakar qui avait de quoi avoir une bonne carrière européenne. On avait quand même des Eto’o, Rigobert Song. Lui il a joué au moins jusqu’à 42 ans. Tu ne te rappelles pas qu’il avait 37 ans pendant 3 ans ?? [Rires] Les Camers, ils n’ont pas honte !

Le 11 de rêve de Dinos : Seaman – Cafu, Stam, Cannavaro, Roberto Carlos – Verratti, Zidane, Ronaldinho – C.Ronaldo, Ronaldo, Maradona

Par Roch Serpagli, publié le 29/11/2019

Copié

Pour vous :