Stade. ( Photo AFP / BERTRAND LANGLOIS)

De nouvelles tribunes debout pourraient être testées en France

C'est la DNLH, la direction nationale de lutte contre le hooliganisme, qui l'a elle-même annoncé, par la voix de Antoine Mordacq, un de ses dirigeants : de nouvelles tribunes debout pourraient être testées dans les années qui viennent en France.

Mais l'instance chargée de la sécurité des tribunes souhaite prendre son temps concernant ce dossier, comme Mordacq l'a déclaré notamment à l'AFP à l'issue du séminaire annuel de la DNHL : 

"Les tribunes debout sont une volonté des associations de supporters, on a aujourd'hui des réglementations qui ne permettent pas de recourir à des tribunes strictement debout. Maintenant, on sait que c'est une réalité dans beaucoup de secteurs visiteurs, de certaines tribunes. Il y a une volonté de travailler sur ce projet sans aller trop vite, d'échanger avec les supporters dans le cadre de l'instance nationale du supportérisme, de travailler avec la Ligue de football. Et, s'il y a un consensus trouvé, d'échanger sur les conditions dans lesquelles la loi pourrait évoluer."

Publicité

La Ligue est elle aussi justement ouverte à la mise en place de ce genre de tribunes, comme l'a rappelé Didier Quillot, son directeur général, conscient que cela contribue "à une animation festive dans les stades"  : "Nous y sommes favorables dès lors qu'il y a des barrières brise-vagues qui permettent d'endiguer les vagues de supporters".

En France, quelques tribunes debout, sans barrière brise-vagues, existent dans les stades de club pro comme Sochaux, qui avait inauguré la sienne en septembre dernier. 

Publicité

Par Lucie Bacon, publié le 01/02/2018

Copié

Pour vous :