Salah donne de l’argent à l’homme qui a cambriolé sa famille.

Mohamed Salah a-t-il vraiment obtenu 1 million de voix à l'élection présidentielle égyptienne ?

Depuis quelques jours, c'est une rumeur qui enfle sur les réseaux. 

Le 28 mars 2018, Abdel Fattah al-Sissi a été réélu Président de la République égyptienne avec 97,08% des suffrages, soit plus de 21 millions de voix. Une avance considérable sur son opposant, Moussa Mostafa Moussa, qui n'a obtenu que 656 000 voix... soit moins que Mohamed Salah, qui aurait, selon les rumeurs, obtenu plus d'un million de voix à cette élection. 

Des votes invalidés bien entendu, qui ont beaucoup fait parler dans la presse, au point que l'AFP a dû réaliser un gros fact-checking. Sur son site officiel, l'Agence France Presse a expliqué comment cette rumeur s'est propagée, et pourquoi il faut (largement) pondérer ce chiffre.

Publicité

Tout a commencé sur Twitter, pour changer, avec la publication de photos de certains bulletins de votes désignant l'attaquant de Liverpool.

Publicité

"Mohamed Salah a reçu plus d'un million de voix à l'élection présidentielle égyptienne. Il n'était même pas candidat"

Des votes isolés, qui ont conduit un faux compte de la FIFA à dévoiler qu'il y aurait un million de bulletins de ce type dans les urnes. Sans aucune source officielle, bien entendu. 

Publicité

Publicité

"À l'élection présidentielle égyptienne, plus d'un million d'Égyptiens ont rempli leur bulletin en barrant le nom des deux candidats et en mettant le nom de Mohamed Salah à la place"

Afin de démêler le vrai du faux, le très sérieux site anglais The Economist a fait un article, affirmant que "plus d'un million d'Egyptiens ont invalidé leurs bulletins, soit environ deux fois le nombre de ceux qui ont choisi Moussa Mostafa Moussa" et que "certains ont raturé le nom des deux candidats et écrit à la place celui de Mohamed Salah, un footballeur égyptien populaire". De là, des dizaines de sites ont repris l'information en transformant cela en "Mohamed Salah a obtenu un million de voix"... ce qui est donc totalement faux. 

Les raccourcis, ce grand classique d'Internet. 

Par Julien Choquet, publié le 05/04/2018

Copié

Pour vous :