En plein match de MLS, Bedoya demande au Congrès la limitation des armes à feu

"Hey Congress, do something NOW ! End gun violence, let’s go"

Si vous êtes un amateur de Ligue 1, vous vous souvenez certainement d'Alejandro Bedoya, milieu offensif américain passé par le FC Nantes de 2013 à 2016. L'ancien pensionnaire de notre cher championnat a fait parler de lui la nuit dernière, sur les terrains américains. 

Désormais joueur de Philadelphia Union, Bedoya a permis la victoire de son équipe en inscrivant le premier des 5 buts des siens face au DC United. Mais ce n'est pas ce but qui a le plus fait parler, mais plutôt sa célébration. Pour ce faire, le joueur a saisi un micro au bord du terrain et a demandé : "Hey Congress, do something NOW ! End gun violence, let’s go !" ("Hey le Congrès, faites quelque chose MAINTENANT ! Qu'on en finisse avec la violence des armes à feu !").

Publicité

Publicité

Cette sortie intervient après deux fusillades qui ont eu lieu le même jour aux États-Unis : à El Paso, au Texas, un suprémaciste blanc a tué 20 personnes et en a blessé 26 autres. Il visait la communauté hispanique et encourt désormais la peine de mort. Quelques heures plus tard, à Dayton, dans l'Ohio, une autre tuerie de masse a fait 9 victimes. Le tireur a été abattu.

Après le match, Bedoya a expliqué son geste politique :

"Je ne vais pas rester les bras croisés, il faut faire quelque chose, rien ne bouge et c’est un gros problème. Avant d’être un footballeur, je suis un humain, j’ai des enfants. Je dois prendre position."

Publicité

Par Lucie Bacon, publié le 05/08/2019

Copié

Pour vous :