Avant le match contre Chapecoense, Marc-André ter Stegen rend hommage au club brésilien

Mardi soir, le FC Barcelone reçoit Chapecoense à l'occasion du traditionnel Trophée Gamper, organisé chaque année au Camp Nou avant la reprise de la saison.

Un match pas comme les autres, l'événement dépassant largement le cadre du sportif, étant donné que toutes les pensées iront vers les disparus du terrible crash aérien qui a touché le club brésilien en novembre dernier. 

Et le plus bel hommage a été livré par Marc-André ter Stegen, le gardien du Barça, sur son compte Facebook : 

Publicité

Un long message très touchant, que nous vous avons traduit : 

"D'habitude, je ne publie jamais rien sur les réseaux sociaux, mais aujourd'hui est un jour particulier. Ce soir, nous jouons notre premier match de la saison à domicile. Nous organisons notre traditionnel trophée Joan Gamper, à l'occasion de la 52e édition. 

C'est un match très spécial pour plusieurs raisons. Tout d'abord, c'est la première fois que nos fans pourront nous voir au Camp Nou cette saison. Nous sommes très excités de présenter notre nouvel effectif ainsi que notre nouveau coach, et nous espérons que le stade sera plein. 

Et cette année, nous jouons contre Chapecoense. Et pour moi, c'est cela qui rend ce match si spécial. C'est un véritable honneur, et je vais vous expliquer pourquoi... 

Je ne sais pas si vous vous rappelez tous de la terrible histoire qui est arrivée au club brésilien l'an dernier. Au mois de novembre, l'équipe a connu un crash aérien en Colombie, alors qu'elle voyageait en direction de la Colombie pour y jouer la finale de la Copa Sudamericana. L'occasion pour eux de remporter un grand trophée. En dehors du fait d'évoluer en première division, cela aurait pu être leur plus grand exploit depuis 44 ans. Ce match n'a jamais eu lieu. 

71 personnes sont mortes durant ce vol, dont 19 footballeurs. Il n'y a eu que 6 survivants, dont 3 joueurs. 

C'est une tragédie pour tout le football mondial et cela a touché le cœur de millions de passionnés, y compris le mien et ceux des membres du FC Barcelone. 

Depuis l'accident, le soutien qu'a reçu Chapecoense est extraordinaire. Et la vitesse à laquelle l'équipe s'est reconstruite est remarquable. Des joueurs qui ont offert leurs services, des fans et des institutions qui se sont mobilisés : dans ces moments difficiles, nous voyons l'influence positive qu'a le football sur le monde. 

Mais c'est important de ne pas oublier ce qu'il s'est passé. L'histoire de notre passé nous permet d'être ce que nous sommes aujourd'hui. 

L'un des survivants est le goal : Jakson Ragnar Follmann. Il a perdu une jambe pendant l'accident, et maintenant il continue sa rééducation avec une prothèse. J'ai lu qu'il voulait représenter l'équipe de foot brésilienne paralympique aux prochains JO. Je suis sans voix. Je ne peux imaginer par quoi il est passé, mais après tout cela, garder ce désir de jouer au football, c'est incroyable. Je lui apporte tout mon soutien, et j'aimerais beaucoup l'aider si je le peux. 

Le deuxième joueur est Alan Ruschel. Il va jouer ce soir, faisant ainsi son grand retour depuis l'accident. Il a récupéré d'une opération de la colonne vertébrale, quelque chose qui ne touche pas les footballeurs habituellement. C'est une décision très brave de sa part, que nous devons tous respecter aujourd'hui. Et c'est une autre raison qui montre l'importance de ce match ce soir : nous n'oublierons pas de l'applaudir ce soir pour sa performance. 

Et enfin, le dernier survivant est le défenseur Neto. Il a rêvé de l'accident d'avion avant que cela arrive. Cela m'a laissé sans voix. Sa convalescence se passe bien, il s'entraîne chaque jour, mais il n'est pas encore prêt à jouer. Mais ce n'est pas grave : c'est un champion, et savoir tous les efforts psychologiques et physiques qu'il fait chaque jour pour pouvoir revenir, cela fait de lui un héros. S'il ne peut pas jouer ce soir, j'espère qu'il pourra revenir vite sur cette pelouse dans le futur. 

Nous espérons voir un beau match ce soir, avec l'objectif de ramener le sourire à chacun. Le football a le pouvoir de ramener de la joie. Nous aurons tous dans nos esprits les joueurs et les membres du staff qui n'ont pas pu être là ce soir. Ce match est très spécial pour tout ce que représente Chapecoense. 

Ce sera un honneur de jouer au Camp Nou ce soir. 

NOUS SOMMES TOUS CHAPE !"

Publicité

Par Julien Choquet, publié le 07/08/2017

Copié

Pour vous :