Marseille’s fans wave flags prior to the French L1 football match Olympique de Marseille vs AS Monaco on November 29, 2015 at the Velodrome stadium in Marseille, southern France. AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS / AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS

À Marseille, des supporters s'organisent pour créer un club de socios

À Marseille, plusieurs amoureux du club phocéen se sont lancé un défi immense : créer à l'OM un club de socios pour peser dans la vie du club et sa gestion. 

"Formation, démocratie active, transparence financière et gouvernance responsable, telles sont nos valeurs" : c'est ainsi que se présente le projet Massilia Socios Club, qui souhaite, au-travers de l'actionnariat de supporters engagés, peser dans la vie de l'Olympique de Marseille. À partir d'une collecte de fonds (jusque là plus de 137.000€ collectés auprès de 1.770 donateurs), l'objectif est de devenir un véritable club de socios. En prenant une participation dans le capital du club, ces fans pourront défendre les points de vue des supporters dans les instances de décision de l'Olympique de Marseille.

Un pari osé et risqué que nous raconte Adrien Scotto, co-fondateur de Massilia Socios Club.

Publicité

Pourquoi créer à Marseille un club de socios ? On imagine que cette idée traînait depuis longtemps dans votre tête...

Beaucoup de Marseillais ont fait germé cette idée des socios à l’OM dans un coin de leur tête pendant des années, c’est aussi le cas des cinq jeunes marseillais que nous sommes (avec Adrien, ils sont quatre autres supporters derrière le projet, ndlr). Les résultats sportifs et la situation morose de l’OM durant ces derniers mois nous ont fait franchir le pas. De plus, nous avions sondé il y a quelques mois les supporters marseillais avec un pot commun basé sur des promesses de dons, qui avait suscité un vrai engouement et permis de récolter plus de 3 millions d'euros de promesses !

socios club

Publicité

Au vu du grand nombre de supporters de l’OM dans le monde et des valeurs défendues par un mouvement socios, qui se veut être populaire et collaboratif, nous avons créé une association, le Massilia Socios Club, afin de regrouper les supporters marseillais pour ensemble réaliser ce rêve.

Qu’est-ce qu’un club de socios apporterait selon vous à l’OM alors ?

C’est une chance pour un club de football de pouvoir rassembler tous ses supporters, les faire participer à la vie du club et aux prises de décisions, cela les valorise et permet au club de bénéficier de la confiance de tout un peuple.

Publicité

Mais c’est avant tout pour l’OM une ressource financière supplémentaire. Si nous sommes plusieurs centaines de milliers de supporters, comme c'est le cas dans de nombreux grands clubs européens, alors l'OM pourra récupérer plusieurs dizaines de millions d'euros pour augmenter son budget chaque année. En gros, on augmente les recettes du club et on peut redevenir ambitieux.

Quelles sont vos ambitions en terme d’adhérents et de dons ?

À la fin de la 1ère année, nous avons pour ambition de rassembler 1 millième des supporters marseillais dans le monde, ce qui représente 15.000 socios. Ceci apporterait à court terme 1,5 millon d'euros supplémentaire dans les caisses du club.

Publicité

Dès la deuxième année, le but est de se rapprocher rapidement du nombre de socios des autres clubs d’Europe. L’Athletic Bilbao en possède plus de 40.000, le Borussia Dortmund et le FC Porto plus de 120.000. À terme, l’OM doit avoir pour ambition de se rapprocher des grands d’Europe comme le Barca (150.000) ou le Real de Madrid (200.000), voire le Bayern de Munich qui est le club de football qui compte le plus de socios au monde, soit plus de 230.000 (derrière Benfica, qui en compte plus de 270.000, ndlr). 

Stade. ( Photo AFP / BERTRAND LANGLOIS)

Stade Vélodrome, 25 novembre 2015 ( Photo AFP / BERTRAND LANGLOIS)

On imagine que vous avez eu des retours de supporters marseillais, que pensent-ils du projet, qu’en attendent-ils ?

Le projet se veut collaboratif, nous demandons donc en permanence l’avis des supporters. L’engouement pour le Massilia Socios Club se traduit par le fait que les Marseillais ont de grandes ambitions pour leur club et veulent une vraie stabilité au fil des ans.

En devenant Socios, nous nous engageons dans une démarche de long-terme. Si l’actionnaire qui arrive aujourd’hui décide de partir dans 3, 5 ou 10 ans, les supporters eux, seront toujours là, et à l’intérieur même du club, et pourront être les garants de l’esprit et de la pérennité du club.

Concrètement, comment comptez-vous mettre ça en place avec le club ? Avez-vous déjà discuté du projet avec les dirigeants ? Ils sont ouverts à votre proposition ?

Le Massilia Socios Club est une association regroupant l’ensemble des supporters marseillais, et ayant pour objet une prise de participation au capital de l’OM. En échange, nous demandons de siéger au conseil d’administration de l’entreprise OM, à la même table que l’actionnaire principal et de ses représentants, afin de faire entendre la voix des supporters de l’intérieur et d’être directement associés aux décisions à moyen et long terme.

Par ailleurs, nous avons des contacts avec l’entourage du futur repreneur, nous travaillons tous les jours afin de les convaincre des intérêts d’intégrer un modèle de socios à l’OM.

qui sommes nous

Quand voulez-vous mettre ça en place idéalement ?

Plus tôt les supporters feront partie intégrante du club, plus tôt les valeurs défendues, qui sont la reconnaissance du support’acteur, la bonne gouvernance et l’amélioration de la formation seront préservées.

Est-ce que le fait que la direction change en ce moment peut aussi changer quelque chose au projet ? 

Monsieur McCourt a évoqué lors de sa conférence de presse de reprise de l’OM la volonté de mettre en place son projet OM Champion. Dans ce projet il évoque un volet important sur les supporters : "faire en sorte de leur fournir le meilleur environnement que l’on peut trouver en Ligue 1".

Nous ne pouvons voir que d’un bon œil cette volonté, c’est donc un bon signe pour le projet Socios, et donc pour les supporters marseillais. Reste maintenant à se rassembler et être plus nombreux.

Pour participer au projet, rendez-vous donc sur sa page

Par Lucie Bacon, publié le 12/09/2016

Copié

Pour vous :