Paris Saint-Germain’s French midfielder Hatem Ben Arfa (C) celebrates with teammates scoring during the French Supercup Champions trophy (TrophÈe des Champions) football match Paris Saint-Germain vs Olympique Lyonnais in Klagenfurt, Austria, on August 6, 2016. / AFP PHOTO / BORIS HORVAT

Mais où jouera Hatem Ben Arfa l'an prochain ?

Hatem on t'aime, Hatem on t'adore. 

Un an. Un an qu'Hatem Ben Arfa traîne son spleen dans les tribunes du Parc des Princes et qu'il n'a plus foulé une pelouse en match officiel. L'attaquant a décidé de fêter ce (triste) anniversaire, comme le prouve cette publication remplie d'humour sur son Insta : 

Joyeux anniversaire à moi , 1 an de placard ça se fête

Une publication partagée par Hatem Ben Arfa (@hatembenarfaofficiel) le

Publicité

Et si on imagine que les clubs devraient se bousculer pour recruter l'ancien futur Ballon d'Or, on s'est dit que ça serait sympa de lui mâcher le travail en lui listant les clubs idéaux pour poursuivre et/ou terminer sa tumultueuse carrière. 

Publicité

L'OGC Nice 

Allez Hatem, il est l'heure de redevenir le chouchou de l'Allianz Rivieira. Lors de la saison 2015-2016, Ben Arfa brille pour sa seule et unique saison à Nice, inscrivant 17 buts en Ligue 1, son meilleur total en carrière. Une saison qui lui a notamment permis d'être recruté par le PSG (grave erreur) et d'être nommé parmi les quatre meilleurs joueurs de la saison. Et pour ceux qui ont oublié, c'était ça, Ben Arfa, il y a encore deux ans... 

On ne pourrait que conseiller à Hatem de baisser son salaire et de revenir à Nice, là où des milliers de supporters l'attendent, prêts à fredonner à nouveau "Hatem on t'aime, Hatem on t'adore, et oui Hatem c'est toi le plus fort" à chacune de ses touches de balle. 

Publicité

L'Olympique Lyonnais

Toujours dans l'esprit d'un retour : et si Hatem Ben Arfa revenait du côté de Lyon, là où tout a commencé ? Formé au sein de la formidable institution, Hatem fait ses grands débuts sous le maillot lyonnais en 2004 alors qu'il n'a que 17 ans. Une ascension fulgurante, dans l'ombre de Karim Benzema, qui a laissé un petit goût d'inachevé aux supporters rhodaniens au moment où il a rejoint l'OM en 2008. 

D'ailleurs, Jean-Michel Aulas a déjà tenté de faire revenir son petit protégé à l'été 2015, comme il l'avait déclaré à SFR Sport l'an dernier : "On avait tout fait pour Hatem Ben Arfa revienne à Lyon l'année dernière. Tout était prêt, on avait pratiquement un accord et puis il y a eu cette surenchère du PSG au dernier moment avec des montants que l'on ne peut pas refuser. Hatem est parti dans une direction et aujourd'hui il est en difficulté." Retente le coup Jean-Mimi. 

Publicité

Leicester City 

C'est notre coup de cœur, et on va vous expliquer pourquoi ce mariage serait parfait. L'hiver dernier, Riyad Mahrez a explicitement demandé aux dirigeants de Leicester de le laisser partir, sans obtenir gain de cause. Cela ne fait aucun doute qu'il quittera les Foxes cet été, et laissera ainsi un grand vide du côté du King Power Stadium.

Et qui d'autre qu'un joueur du profil de Ben Arfa pour le remplacer ? Surtout que l'on sait que c'est Claude Puel qui entraîne Leicester... l'ancien coach niçois, celui qui a permis à Hatem de revenir sur le devant de la scène. Pour nous, il s'agit très clairement du mariage idéal. 

La Major League Soccer

C'est un appel du pied qui vient directement de Rémi Garde, l'entraîneur actuel de l'Impact Montreal et l'ancien coach de l'OL. Celui qui a connu Hatem Ben Arfa lors de ses débuts à Lyon lui a adressé un mot ce mercredi, en lui conseillant de traverser l'Atlantique afin de redécouvrir le plaisir de jouer. 

"Je le connais très bien, il sait que s'il veut venir en MLS il est le bienvenu ici, il n'y a pas de problème"

Après Zlatan Ibrahimovic, et si un nouvelle star passée par la Ligue 1 découvrait la MLS ?

Direction le Mexique 

On a nous-mêmes du mal à croire à cette hypothèse, mais pourquoi pas après tout. Aujourd'hui, la Ligue 1 est bien représentée au Mexique avec André-Pierre Gignac, Jérémy Ménez et Timothée Kolodziejczak. Véritable star depuis son arrivée, Gignac s'éclate du côté des Tigres et pourrait être un vrai signe d'espoir pour Ben Arfa, qui cherche à retrouver le sourire sur le terrain, loin, très loin de la pression médiatique française. 

Ce n'est pas un secret : Ben Arfa marche à l'amour. Alors l'imaginer aduler par tout le peuple sud-américain, dans la ferveur que l'on connaît... Pas sûr que le football soit réellement prêt pour ça. 

Par Julien Choquet, publié le 05/04/2018

Copié

Pour vous :