Mais d'où viennent ces chaussettes à pois que l'on voit sur tous les terrains ?

Les chaussettes qui dérangent.

Si vous avez un tant soit peu l'œil, vous avez dû remarquer ces motifs à pois sur les chaussettes de nombreux joueurs de foot. On les doit à une société américaine nommée TruSox, qui s'est fait une spécialité dans la confection de chaussettes parfaitement adaptées à la pratique sportive. À l'origine, son créateur Jim Cherneski, ancien footballeur qui en avait marre de voir ses pieds glisser dans ses chaussures, et a eu l'idée de développer des chaussettes avec une meilleure adhérence. Et c'est ainsi que ces modèles à pois ont vu le jour.

Le premier footballeur à porter cet accessoire est Victor Moses, alors joueur de Chelsea, révèle NSS Mag. Très vite, les sportifs, et les footballeurs particulièrement, s'arrachent ces chaussettes révolutionnaires. D'après Cherneski, 30% des joueurs de Premier League ont des TruSox aux pieds, sans compter les nombreux autres dans les championnats européens. Luis Suarez est, lui, le seul joueur payé par la marque américaine pour les porter.

Publicité

Mais le succès de TruSox auprès des footballeurs n'est pas du goût de certaines marques et institutions. Pour une meilleure efficacité, la marque américaine conseille de porter ses produits en contact direct avec la peau. Résultat : les joueurs se retrouvaient à découper les chaussettes fournies par leur équipementier pour laisser place à celles créées par Jim Cherneski. Un joueur évoluant en MLS raconte à NSS Mag avoir payé 5 000 dollars d'amende à la fédération pour ne pas avoir porté celles de son équipementier.

D'autres joueurs ont fait les frais de leur préférence pour les chaussettes TruSox. Alvaro Morata, en plein match de Ligue des champions, a été forcé d'enlever les siennes. Lors de la dernière Coupe du monde, la Fédération anglaise de football avait écopé d'une amende de 50 000 euros après que trois joueurs de la sélection ont porté des chaussettes "non-autorisées". Qui aurait cru que des chaussettes dérangeraient à ce point ? 

Publicité

Par Abdallah Soidri, publié le 10/01/2020

Pour vous :