Leys par Lisa Miquet

Leys : "Plus on sera de filles dans le game, plus on nous respectera"

"Je voulais vraiment rendre hommage à Claude Makélélé, car c'est ma famille et il a réussi. Moi, c'est ce que j'ai envie de faire."

On a découvert Leys en regardant un freestyle de Planète Rap, dans lequel elle s'est mise à rendre hommage à Claude Makélélé : "Brésil ou pas, j'en ai rien à faire, je suis Makélélé". Forcément, ça nous a interpellés, et deux messages plus tard sur Insta, on apprenait qu'elle était sa cousine. Alors on a décidé de l'inviter pour en savoir plus sur elle, sur ses débuts dans le rap, sur ses liens avec le foot et sur ses ambitions. 

Leys par Lisa Miquet

Publicité

Football Stories ⎪ Peux-tu te présenter, pour ceux qui ne te connaissent pas encore ? 

Leys ⎪ Moi c'est Leys, j'ai 21 ans, je fais du rap depuis 2014, je suis signée chez Bendo et Now or Never, qui est un label. Je vais sortir un projet très très bientôt, le premier extrait de mon clip va sortir fin janvier je suppose, et je prépare des bonnes choses, des bons clips. 

Comment t'es arrivée dans le rap, en 2014 ?

Publicité

Au tout début, j'écrivais des textes, ensuite une équipe m'a repérée, on a travaillé ensemble mais ça n'a pas très bien abouti finalement, même si on est toujours en bons termes. J'ai commencé comme ça, en faisant des essais en studio à Paris. Depuis, j'ai fait des featurings qui ne sont pas encore sortis, je me suis entourée de beaucoup d'équipes, mais ça ne s'est pas toujours bien terminé. À l'heure actuelle, je suis bien entourée et c'est l'essentiel.

Qui t'inspire dans ce milieu ?  

J'aime beaucoup Nicki Minaj, c'est aussi par rapport à elle que j'ai commencé. Avant, je me disais "une fille ça ne peut pas forcément rapper", mais quand elle a explosé comme ça, je me suis dit pourquoi pas moi. J'écoute aussi beaucoup de rap français, Kery James, Fianso... C'est aussi eux qui m'ont tendu la main, donc c'est cool car ce sont des artistes que j'ai toujours écoutés. 

Publicité

Comment ça s'est passé avec eux ? 

C'est toujours eux qui sont venus vers moi. Pour Sofiane, j'avais fait un remix de "Tout l'monde s'en fout", et il l'avait vu, il avait kiffé et il m'avait contactée pour le Cercle. Kery, il avait aussi vu un freestyle que j'avais fait de lui. En fait, c'est moi qui faisais des remix de leurs sons, mais c'est eux qui m'ont contactée. 

C'est sur Insta qu'ils t'ont repérée ? 

Publicité

Oui ! Ah, Kery je l'avais mis sur Facebook à l'ancienne...

C'est sur Instagram que tu fais le plus de promo ? 

Avant c'était sur Facebook quand j'ai commencé, je mettais des vidéos toute seule comme ça, et ça prenait. Ensuite, j'ai découvert Insta, je trouve que c'est beaucoup mieux, il y a plus de monde, les artistes sont plus accessibles. Quand tu fais quelque chose, tu es sûre que tous les artistes vont te voir. 

Leys par Lisa Miquet

Sous les vidéos de toi, que ce soit sur OKLM ou Skyrock, je regardais les commentaires, et je les ai globalement trouvés hyper positifs, ce qui n'est pas toujours le cas avec les femmes dans ce milieu. Là, les gens voulaient vraiment te donner de la force, comment tu le ressens toi ? 

Franchement, ça fait plaisir. Après quand tu es plus visible, il y a forcément des mauvaises personnes qui vont venir, mais sur toutes mes vidéos, j'ai toujours été bien soutenue. C'est aussi par rapport à l'image que je renvoie, je ne pense pas être une personne que l'on peut critiquer sur ses valeurs, donc tant mieux. Mais je sais que plus je serai visible, plus on va m'insulter. (Elle explose de rire) Mais je suis prête ! 

Tu t'en fous des commentaires négatifs ? 

Oui ! Sur toutes mes vidéos, j'aime tous les commentaires, même les négatifs, ça fait partie du truc. Si tu n'es pas critiquée, c'est qu'il y a un problème ! 

Le fait qu'on te donne de la force, ça doit aussi donner l'envie à d'autres nanas de se lancer dans ce milieu, tu ne penses pas ? 

Oui, et j'en vois de plus en plus ! Je me dis tant mieux pour elles, plus on sera dans le game, plus on nous respectera, si les filles renvoient une bonne image. Les gens ont tendance à dire qu'ils n'aiment pas les filles qui rappent car c'est agressif, et c'est contradictoire car je ne dis aucun gros mot. Mais bon il y a toujours des gens qui aiment, et ils sont majoritaires donc tant mieux. 

Comme ça tu parais timide, mais quand tu commences à rapper, c'est vraiment différent, tu sens le regard des gens qui change à ce moment-là ? 

Oui, ils sont choqués ! C'est ça qui fait ma force en fait. Je suis timide, mais le rap me permet vraiment de me lâcher. 

Alors justement, sur le freestyle sur lequel je t'ai vue pour la première fois, tu te mets à parler de Makélélé, raconte-nous ta relation avec lui.  

Son père c'est le frère de mon père, donc c'est mon cousin ! On ne se parle pas souvent, on n'est pas trop en contact, mais je voulais vraiment lui rendre hommage, car c'est ma famille, et il a réussi. Moi c'est ce que j'ai envie de faire. C'est un hommage à sa carrière. 

On a rencontré beaucoup de rappeurs et de footballeurs, souvent ils se rendent mutuellement hommage, car ils se connaissent, viennent des mêmes milieux, et ont les mêmes destins. Est-ce que tu constates leurs ressemblances toi aussi ? Est-ce que pour s'en sortir, ton cousin aurait pu faire du rap par exemple ?

Lui il n'y avait que le foot, il se levait à des heures pas possibles. Mais souvent le discours des rappeurs c'est "j'ai voulu faire du foot et je me suis cassé la jambe"...

Oui, ils ont tous été blessés au genou !

Voilà ! Peut-être qu'ils auraient aimé réussir dans le foot. Ce sont des gens qui gagnent beaucoup d'argent, qui sont exposés, ils ont la même réussite.

Tu connais des footballeuses ?

Oui Marie-Antoinette (Katoto), elle vient de Colombes, elle joue au PSG, c'est cool pour elle ! 

Tu te reconnais aussi un peu dans son parcours ? Toutes les deux devez évoluer dans un milieu très masculin. 

C'est sûr ! Les filles qui jouent au foot, je les respecte. Il faut s'accrocher et il n'y a rien d'impossible, il faut juste aller jusqu'au bout, ne pas se laisser impressionner. Beaucoup de personnes vont nous décourager, parfois je reçois des messages "t'es mignonne mais tu ne vas jamais percer", mais si ces gens s'intéressent à toi, c'est que tu leur as fait de l'effet. 

Leys par Lisa Miquet

Il y a des sportifs qui t'inspirent ? 

Mbappé, au niveau de son âge et de son discours, c'est choquant. J'ai vu des interviews où il disait qu'il était déterminé, même quand il était tout petit. Il faisait des photos avec des grands joueurs, aujourd'hui il joue avec eux. C'est un humain comme nous, s'il a réussi c'est que c'est possible, il faut de la volonté.

Quelle carrière on peut te souhaiter ? 

Une carrière à la Diam's. Respectueuse, c'est la seule dont, avec le temps, on continue de parler. Elle a laissé une belle image, elle avait des valeurs. Quand tu écoutes sa musique même aujourd'hui, c'est unique. 

Tu l'écoutais beaucoup étant petite ? 

Même encore aujourd'hui ! Tout ce que je n'ai pas écouté, je l'écoute maintenant. Ses musiques sont intemporelles.

Parle-nous de ton projet pour 2019 ?

Ça sera une mixtape, avec au moins 13 titres

Avec des featurings

Oui, avec des filles.

Que des filles ? 

Non ! Mais je veux vraiment mettre en avant des filles, montrer qu'on a notre place !

Leys par Lisa Miquet

Comment ça se passe d'ailleurs entre filles dans le rap ? 

Je parle à certaines filles qui m'aiment bien, avec la plupart ça se passe bien, je ne cherche pas les problèmes, je ne veux pas provoquer ou clasher. Soit tu aimes ma musique, soit tu ne l'aimes pas, mais on ne peut pas dire que je sois une mauvaise personne. Après, c'est une compétition, donc il ne faut pas faire amie-amie avec tout le monde. 

Pour toi le rap c'est une compétition ? 

Oui, c'est une bonne compétition, mais c'est une compétition, le but c'est d'être la meilleure quand même !

Octogone sans règles ?

Non pas jusque là ! Mais moi, mon but, c'est d'être la meilleure. 

Comme Nicki ?

Oui ! Ou Cardi B ! Mais je préfère Nicki, parce que j'ai grandi avec. Mais Cardi B les gens se voient en elle, car elle est sans honte, elle n'est pas parfaite, elle est plus naturelle que Nicki, elle va faire des vidéos sans perruque, sans rien, elle s'en fout, c'est pour ça que les gens l'aiment bien.

Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter  ?

La réussite, que le projet marche, que les gens m'écoutent, et que ça pète ! 

Par Lucie Bacon, publié le 14/01/2019

Copié

Pour vous :