Jsuis QLF / Youtube

L’équipe type des punchlines de 2016

Chaque début d’année, il est temps de faire le bilan de la précédente, avec son lot d’équipes types en tous genres. Équipe UEFA, XI du Ballon d’or, équipe de L1, équipe de L’Equipe, on ne s’en sort plus.

Comme l’année dernière, on vous présente le meilleur 11, celui des joueurs cités dans des morceaux de rap. Garantie sans vainqueur de l’Euro (de toute façon, on les a déjà oubliés).

terrain-01

Publicité

Gardien : Thibaut Courtois

Publicité

Le son : Thibaut Courtois de Shay

La punchline : "Gardien de ton cœur comme joueur de Chelsea, c'est mon côté Courtois"

Publicité

Jeunes, Belges et talentueux, les points communs entre Shay et le portier de Chelsea s’arrêtaient là jusqu’à la sortie de l’album de la Queen du 92i. La rappeuse belge a décidé d’utiliser le nom du gardien de sa sélection nationale pour faire une déclaration romantique. Cœur avec les gants de gardien.

Arrière droit : Serge Aurier

Les sons : Periscope de Damso, Freestyle du sale de Lorenzo et Dolla de Gradur

Publicité

Les punchlines : Toujours les mêmes, Serge Aurier et Périscope, pas besoin de vous en dire plus.

Originaire du 93, sûr de lui et aussi connu pour son talent que ses frasques, Serge Aurier a tout pour faire carrière dans le rap français. C’est certainement pour cela que les mc’s aiment tant le dédicacer et cette année, c’est bien sûr en référence au Periscopegate qu’il a été tant cité.

Arrière gauche : Layvin Kurzawa

Le son : Amaru de Sneazzy

La punchline : "Je suis posé dans le jardin de Layvin Kurzawa"

Comme Aurier, Layvin aime autant le rap que les rappeurs l’aiment. Et c’est pour ça qu’il est cité par Sneazzy, le rappeur de 1995. Quant au sens de la punchline, soit Layvin a fait installer un atelier d’écriture dans la partie extérieure de sa maison, soit le jardin de Kurzawa désigne tout simplement le Parc des Princes.

Défenseur central : Didier Zokora

Le son : Benz de Kaaris

La punchline : "Ivoirien comme Zokora"

Ce n’est pas la punchline la plus recherchée de Kaaris mais elle en dit long quand même. Zokora est en effet le joueur le plus capé de la Côte d’Ivoire, le pays d’origine d’Okou Gnakouri. En plus de partager le même âge, les deux continuent de se faire un malin plaisir à terroriser la concurrence.

Défenseur central : Thiago Silva

Le son : Pour nous de Ninho

La punchline : "Je suis Thiago Silva dans la défense"

En cumulant le fait d’être capitaine du PSG et celui d’être une des références mondiales à son poste depuis quelques années, Thiago Silva avait tout pour faire partie de cette équipe type. C’est chose faite grâce à Ninho qui cite O Monstro dans une punchline qui ne s’embarrasse pas avec les tournures complexes.

Milieu de terrain défensif : N’Golo Kanté

Le son : Les marches de l’Empereur saison 2 épisode 3, Alkpote feat MZ

La punchline : "Te fie pas à la dégaine, gros je suis trop chaud, N'Golo Kanté"

Comme le souligne bien Dehmo de la MZ, avec Kanté, il ne faut pas se fier à sa petite taille et sa bouille toute mignonne. Sur le terrain, Kanté est un monstre. Il méritait bien une belle punchline après son incroyable année 2016 qui l’a consacré Champion d’Angleterre, finaliste de l’Euro et taulier du Chelsea qui écrase tout avec Antonio Conte.

Regista : Andrea Pirlo

Le son : Nador de Kaaris

La punchline : "Milieu de terrain comme Pirlo"

Ouf ! Alors que la retraite d’Andrea le Magnifique approche à grand pas (snif), on se demandait s’il allait toujours être oublié des rappeurs après avoir été oublié au Ballon d’Or. Heureusement, l’ami Kaaris a réparé le mal en citant le métronome du New York City FC dans son tube Nador.

Ailier droit : Ousmane Dembélé

Le son : Guedro de Kalash Criminel

La punchline : "Tous sur le rrain-té comme Ousmane Dembélé"

En voilà une punchline origi... ah non, tout le monde fait la même. Dans cette énième comparaison entre le terrain de foot et celui du quartier, on peut noter la pertinence du Sevranais qui se compare à une autre des révélations de l’année : Ousmane Dembélé.

Ailier gauche : Neymar

Le son : Neymar de Sofiane

La punchline : "J’me fais péter, habs, j’ressors démarre, c’est Neymar qu’a payé la caution"

Que ce soit balle au pied pour le Barcelonais ou derrière le micro pour Fianeso, les deux artistes n’ont pas eu beaucoup de pitié pour la concurrence en 2016. Ils se retrouvent virtuellement le temps de ce deuxième épisode de #JesuispasséchezSo pour une phase assez drôle et faisant surement référence à l’improbable libération de Rohff grâce à Samuel Eto’o en 2014.

Attaquant : Antoine Griezmann

Le son : Griezmann de 13 Block

La punchline : "Ils vont me s**** comme si je m'appelais Griezmann"

Finaliste de la Ligue des Champions et de l’Euro, meilleur joueur et buteur de la compétition, Grizou a conquis le cœur des Français en 2016. Ce qui explique cette phase d’OldPee de 13 Block, les petits princes de la trap sevranaise.

Attaquant : Jean-Pierre Papin

Le son : DA de PNL

La punchline : "Ma frappe y'a personne qui l’arrête, Penalty j'souris au gardien, Igo y'a Mowgli dans l’arène, Ciseau retourné comme Papin"

Rencontre au sommet entre le groupe qui domine le rap jeu en 2016 – et dont on a déjà évoqué le rapport aux légendes du foot - et JPP, seul joueur de Ligue 1 (D1 à l’époque) à avoir été sacré Ballon d’Or. C’est beau comme une papinade.

Par Roch Serpagli, publié le 02/01/2017

Copié

Pour vous :