Un lanceur d'alerte des Football Leaks a été arrêté puis assigné à résidence en Hongrie

Il collaborait avec la justice française et suisse.

Sale temps pour les lanceurs d'alerte. L'un d'eux, Rui Pinto, à l'origine des fuites qui ont permis les Football Leaks, est en effet inquiété par la justice pour son implication dans cette série de révélations qui a bousculé la planète football. Il a été arrêté ce mercredi en Hongrie, et a depuis été placé en détention provisoire, révèle son avocat, Me Deak, à l'AFP.

Cette arrestation met à mal la collaboration de Rui Pinto avec les justices françaises et suisses sur les enquêtes ouvertes suites aux révélations des Football Leaks. L'informaticien originaire de Porto "était engagé dans une collaboration active avec le parquet national financier (PNF)", comme l'a confirmé l'un de ses représentants à Mediapart.

Publicité

Publicité

Le Portugais était sous le coup d'un mandat d'arrêt international émis par la justice de son pays. Elle le soupçonne de "tentative d’extorsion aggravée, d'accès illégitime à des informations et violation de secrets" et demande son extradition. Les autorités hongroises ont 60 jours pour répondre à cette requête.

En attendant, la défense autour du lanceur d'alerte s'organise. Outre ses avocats, la fondation The Signals Network, par la voie de sa directrice générale, a publiquement défendu Rui Pinto :

"Ces leaks ont servi de base à des enquêtes menées par de grands médias internationaux. Aucun des articles publiés n’a fait l’objet de plaintes en diffamation [...]. Les révélations issues des Football Leaks ont déclenché des enquêtes judiciaires […] en France, en Suisse, en Espagne et même aux États-Unis. Pour toutes ces raisons, Rui Pinto mérite d’être soutenu par tous ceux qui défendent la liberté de la presse et le journalisme d’investigation."

Publicité

Par Abdallah Soidri, publié le 18/01/2019

Copié

Pour vous :