Juninho a rendu visite à une fan de 88 ans qui, atteinte d'Alzheimer, se souvient toutefois des chants à sa gloire

Le football messieurs dames. 

Elle s'appelle Dona Zizi, a 88 ans, et possède un amour inconditionnel pour Vasco de Gama, un club brésilien de Rio de Janeiro. Cette femme, dont l'histoire est contée par le site local Netvasco, a tout connu avec ce club : les rires, les pleurs, les longs déplacements en bus et les chants à en perdre la voix.

Malheureusement, elle est aujourd'hui atteinte de la maladie d'Alzheimer et a perdu sa mobilité ainsi que sa mémoire. L'une des rares choses qui restent gravées dans son esprit ? Les chants entonnés par les supporters de Vasco de Gama pour Juninho, son idole de toujours. Des souvenirs gravés à vie, comme l'explique sa fille :

Publicité

"Je ne sais pas pourquoi, mais elle se rappelle de Junhino. Elle parle tout le temps de lui, c'est plus qu'une idole pour elle. Même avec Alzheimer elle se rappelle des chants à son nom. C'est inexplicable. Peut-être que c'est parce qu'elle a eu un moment privilégié avec lui il y a six ans, lorsqu'il avait remporté la Coupe du Brésil avec Vasco."

Publicité

Afin d'offrir une deuxième rencontre à Dona, il s'est rendu cette fois-ci directement à son domicile. Un moment privilégié pour la vieille dame, comme le raconte Michelle, sa petite-fille également fan de Vasco de Gama : 

"Il est arrivé dans la pièce, a embrassé ma grand-mère et a commencé à nous parler football. Ça a duré des heures. C'est un moment inoubliable. Recevoir Juninho, à 88 ans, c'est un cadeau de Dieu pour elle. Même si elle ne peut quasiment plus parler, il s'est passé quelque chose. C'était quelque chose de magique, on a senti que Juninho était plein d'affection pour elle, comme s'il la connaissait depuis toujours. "

Publicité

Et pour le joueur, la rencontre semble également avoir été marquante : 

"C'est un véritable honneur pour moi d'avoir rencontré Dona, une supportrice si spéciale, qui vit un moment compliqué. J'ai été très bien reçu, et ça a vraiment été un moment unique pour moi. Je ne l'oublierai jamais." 

La magie du football. 

Publicité

Par Julien Choquet, publié le 23/05/2018

Copié

Pour vous :