Journée mondiale du compliment : tous les footballeurs sont géniaux, oui, tous

Le 1er mars, c'est la journée mondiale du compliment. Un jour très spécial, que chacun devrait noter dans son calendrier. 

Si les Français (bon d'accord, les Parisiens) ont la réputation d'être des personnes aigries, ce 1er mars est un jour qui devrait modifier leur façon de penser. En effet, la journée mondiale du compliment met en avant un unique point : penser de manière la plus positive possible, sur tous les sujets.

Pour cela, nous avons décidé de lancer des fleurs à des footballeurs que le grand public (et nous aussi, avouons-le) n'a pas l'habitude d'apprécier.

Publicité

Olivier Giroud

Publicité

Olivier Giroud est le meilleur attaquant français. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'il a été l'attaquant numéro 1 avec Grizou de Deschamps pendant l'Euro ! Il est modeste, il ne se la raconte pas, ne célèbre pas (toujours) de façon disproportionnée et surtout, il est généreux sur un terrain.

Publicité

Aussi doué des pieds que de la tête, il n'hésite pas à revenir défendre et à signer des autographes aux fans ! Quel homme...

Karim Benzema

Forcément, après avoir encensé Olivier Giroud, nous devons faire de même avec Karim Benzema. L'éternel débat : le joueur modèle pas forcément impressionnant sur terrain, face au crack qui a tout gagné mais qui fait des vagues dans les médias.

Publicité

Et Karim, on l'aime surtout pour ce qu'il apporte beaucoup dans l'un des plus grands clubs du monde. L'ancien Lyonnais fait briller Ronaldo sans se la raconter, empile les buts en gardant les pieds sur terre, et en plus de tout ça, il est pote avec le meilleur rappeur français de l'histoire et va dîner avec Rihanna. What else ?

Javier Pastore

Qui pourra dire qu'il ne s'agit pas du meilleur technicien du monde ? Avez-vous vu sa déviation pour Cavani dimanche soir contre Marseille ? D'accord, il joue 3 ou 4 matches par saison, mais chaque minute qu'il passe sur un terrain nous offre son lot d'étoiles dans les yeux.

Nous sommes prêts à attendre 6 mois que tu reviennes d'une conjonctivite aigüe Javier, tous les ans s'il le faut.

Gerard Piqué

Il fait partie de ces quelques joueurs à qui tout semble sourire. Titulaire indiscutable au Barça, doté d'un palmarès monstrueux à en faire passer plus d’un pour un tocard (4 C1, 6 Liga, une Coupe du monde, une Coupe d'Europe pour faire court), il est également l'un des meilleurs défenseurs du monde. Oui, c'est la journée des compliments, nous osons.

Sur les réseaux, certains voient ses déclarations anti-Real et pro-catalane comme de la provocation. En ce 1er mars, nous préférons y voir ici un certain sens de la vanne : un Twittos fan 2.0. Alors certes, Gerard Piqué est peut-être "légèrement" présomptueux, mais après tous ses accomplissements, difficile de lui en tenir rigueur.

Francis Coquelin

Ce bon vieux Francis. L'idole de l'Emirates. Pressenti pour être dans la liste des 23 du dernier Euro, il n'a malheureusement pas décroché sa place face à une grosse concurrence. Une décision encore difficile à comprendre aujourd'hui.

Pourtant, il aurait mérité d'y être. Sa faculté à récupérer des ballons nous fait penser à N'Golo Kanté, sa qualité de passe à Cesc Fabregas, et sa grinta à Gennaro Gattuso. Bref, ce grand joueur a un avenir tout tracé du haut de ses 25 ans. On t'aime Francis.

Paul Pogba

Et si le pauvre Coquelin n'a pas goûté au plaisir de l'Euro l'été dernier, c'est notamment à cause à cet homme qui lui a pris sa place au milieu : Paul Pogba. Adulé lorsqu'il était joueur de la Juventus, son image a pris un gros coup quand il est devenu le joueur le plus cher de l'histoire cet été.

"Melon", "joueur marketing" sont les critiques qui reviennent le plus depuis. Mais Paul Pogba, c'est surtout ce maestro, ce milieu des temps modernes qui sait tout faire : défendre, attaquer, skiller, dabber. Et pour cela, il peut déclarer autant de fois qu'il "veut le Ballon d'Or", on ne lui en tiendra pas rigueur. Au contraire.

Zlatan Ibrahimovic

Pays-Bas, Italie, Espagne, France et maintenant Angleterre. Partout où Ibra est passé, il a gagné et son palmarès n'a d'égal que son ego : énorme et démesuré.

Mais c'est aussi pour ça qu'on aime Zlatan et ses déclarations venues d'ailleurs. Et dans le fond, on se doute bien que son arrogance et son attitude de bad boy ne sont qu'une façade, afin de cacher un cœur tendre.

Yannick Cahuzac

Le milieu le plus détesté des arbitres de Ligue 1. Pourtant, Yannick a ce petit côté attachant qu'il est important de mettre en avant. Que serait notre Ligue 1 sans un boucher des temps modernes ?

Les générations passées ont connu Raymond Domenech, Nisa Saveljic, Cyril Rool et Cyril Jeunechamp : pourquoi les plus jeunes n'auraient pas le droit d'avoir leur propre icône dans ce domaine aujourd'hui ? Oui Yannick, en ce 1er mars, nous mettons en avant ta faculté à marquer les esprits.

Marco Materazzi

Il est le joueur que toute la France déteste. Une provocation en finale du mondial 2006 aura laissé dans les esprits de tous ce côté détestable. Aujourd'hui à la retraite, Marco Materazzi se fait rare, mais n'hésite pas à encore provoquer à ce sujet.

Tanto per .......... #2006/2016 #10anni #lodola #miocugino #berlino2006 #space23 @space23it

Une publication partagée par Marco Materazzi (@iomatrix23) le

Et c'est ce côté taquin que nous aimons particulièrement chez lui. Espiègle, il a toujours eu ce petit esprit de troll, n'hésitant pas à en faire des tonnes sur et en dehors du terrain . Et c'est ce genre de personnalité qui manque (parfois) au football.

Bonus : Pascal Dupraz

Comment ne pas aimer celui qui a réussi à maintenir en Ligue 1 l'Evian Thonon Gaillard et le TFC ? D'ailleurs, la vraie performance, la saison dernière, ce n'est pas le triplé du PSG mais bien le match du maintien du Téfécé face à Angers.

On critique souvent nos entraîneurs français, mais Dupraz, c'est du niveau de Guardiola. Et que dire de sa qualité exceptionnelle de meneur d'hommes. Mettez-le à City, au Bayern ou au Barça et le club finira au-dessus de la zone de relégation. Enfin, sa tchatche, son vocabulaire et son tempérament font notre bonheur et celui des compils Youtube, un peu comme Mourinho. Bref, Dupraz, best coach ever.

Par Football Stories, publié le 01/03/2017

Copié

Pour vous :