Le jour où un match a été arrêté à cause d'une soucoupe volante

Une histoire méconnue.

Cette anecdote, racontée par la BBC il y a quelques années, a eu lieu un jour d'automne, le 27 octobre 1954. Ce soir-là, la Fiorentina affronte Pistoiese au stade Artemi Franchi de Florence, mais le spectacle n'a pas lieu sur la pelouse. 

En effet, juste après la mi-temps, le match est arrêté pendant de longues minutes à cause d'un étrange objet qui se balade dans le ciel. Les spectateurs ne regardent plus la pelouse et fixent longuement cette chose ressemblant à une soucoupe volante, comme le raconte Ardico Magini, joueur de la Fiorentina à l'époque : 

Publicité

"Je me rappelle de la scène comme si c'était hier. L'objet volant ressemblait à un œuf qui avançait tout doucement. Tous les yeux étaient rivés vers lui, et on pouvait également voir une sorte de pluie de paillettes argentées qui tombaient du ciel. Nous n'avions jamais vu quelque chose comme ça. Nous étions totalement sous le choc." 

La une de la Domenica Del Corriere, quelques jours après l'apparition (© BBC)

Le match est suspendu pendant de longues minutes, tant l'attention est captivée par cet objet. Gigi Boni, un fan de toujours du club, raconte également sa version des faits, qui diffère de celle du joueur florentin : 

Publicité

"Au début, il bougeait très vite, et s'est arrêté d'un coup. Ça a duré une poignée de minutes. Au niveau de la forme, il ressemblait à un cigare cubain." 

Et cet incident n'est pas isolé. Les jours suivants, plusieurs villes aux alentours de Florence sont également témoins de l'apparition de soucoupes volantes dans le ciel. Des phénomènes étranges, que le président italien du centre des objets non identifiés a tenté d'expliquer a posteriori : 

"À l'époque, les journaux ont parlé d'aliens qui venaient de Mars. Bien sûr, aujourd'hui nous savons qu'il ne s'agit pas de ça, mais on peut en conclure que c'était un phénomène intelligent ou un phénomène technologique qui ne peut pas être lié à ce que nous faisons sur Terre." 

Publicité

Et ce qui intrigue tout le monde, c'est cette petite poudre argentée qui tombe du ciel. Une substance mystérieuse qui "s'évapore au bout d'une heure". Mais pour James McGaha, pilote de l'US Air Force, cette hypothèse est complètement douteuse : 

"C'est n'importe quoi : la science rejette cette idée. Nous savons que ce phénomène d'ovnis n'est qu'un mythe. Et concernant ces particules blanches, il est assez évident que cela a été causé par des toiles très très fines de jeunes araignées. Elles utilisent leurs toiles comme des ailes : elles se lient l'une à l'autre et vous obtenez une grosse boule dans le ciel. Certaines ont déjà été enregistrées à plus de 14 000 pieds du sol. Ainsi, lorsque le soleil brille, vous obtenez toutes sortes d’effets visuels quand elles passent devant. Et lorsqu'elles tombent au sol, les toiles explosent et cela ressemble un peu à de la magie." 

Une théorie qui tient debout, étant donné que les araignées venant de l'hémisphère nord migrent au mois de septembre et d'octobre. Mais malgré cette explication, les spectateurs de ce phénomène du 27 octobre 1954 continuent de marteler qu'il s'agissait bien d'un ovni. 55 ans plus tard, le mystère reste donc entier. 

Publicité

Par Julien Choquet, publié le 16/07/2019

Copié

Pour vous :