En Italie, les matches pourront désormais être interrompus en cas de cris racistes

ENFIN !

Après les récents incidents ayant notamment touché Kalidou Koulibaly, la fédération italienne de football (FIGC) a enfin décidé de sévir. En effet, elle a annoncé mercredi un durcissement de la procédure mise en oeuvre, en cas de cris racistes dans les stades. 

Publicité

Désormais, en cas de comportements racistes signalés par les délégués, l'arbitre devra interrompre immédiatement le match, en réunissant les joueurs au milieu de terrain. Un premier arrêt temporaire, qui sera suivi d'une annonce du speaker. Par la suite, si les délégués annoncent de nouveaux des incidents, les joueurs rentreront cette fois-ci directement aux vestiaires, et la décision d'arrêter définitivement le match revient aux représentants de l'ordre public. 

Publicité

Un durcissement malheureusement obligatoire, et qui mérite d'être salué. 

Par Julien Choquet, publié le 31/01/2019

Copié

Pour vous :