Instant frissons : revivez l'émotion d'un commentateur péruvien après le but de Jefferson Farfán

36 ans. 

Voilà le temps que les Péruviens ont dû attendre avant de revoir leur pays se qualifier à une Coupe du Monde. La dernière fois que c'est arrivé, c'était en 1982, en Espagne. Sortis au premier tour, ils n'ont plus participé à un mondial depuis...

Hier soir, tout a changé. Face à la Nouvelle-Zélande, le Pérou a enfin décroché son billet pour la Coupe du Monde 2018, qui se déroulera en Russie. Autant dire que les supporters étaient plus qu'heureux. 

Publicité

Comme vous l'entendez, le commentateur local qui couvrait l'événement était aux anges après le premier but de Jefferson Farfán. Si c'était peut-être un peu tôt pour célébrer de la sorte, l'histoire s'est bien terminée puisque le Pérou a marqué à nouveau pendant la deuxième mi-temps, signant une belle victoire bien méritée après toutes ces années de malchance.  

Publicité

Merci beaucoup professeur Ricardo Gareca ! 

Publicité

Pour l'anecdote, l'entraîneur de la sélection péruvienne, Ricardo Gareca, est celui qui avait empêché le Pérou d'accéder au mondial 1986, en inscrivant le but de l'égalisation avec l'Argentine lors des phases de qualification alors qu'il était encore joueur. Il se rachète donc aux yeux du pays : celui qui a commencé la malédiction y a désormais mis fin. C'est beau. 

Le Pérou a été le dernier pays à se qualifier, et nous connaissons maintenant les 32 participants à la Coupe du Monde. On a hâte de suivre les matches de la sélection péruvienne, dont les supporters (et les commentateurs) sont vraiment incroyables. 

Par Enzo Leclercq, publié le 16/11/2017

Copié

Pour vous :