La belle histoire de "Big Wes", le fan de Nottingham Forest qui ne connaissait rien au foot

Wesley Hall, un citoyen américain, porte le même surnom qu'un ancien joueur de Nottingham Forrest. Un fait qui peut paraître banal, mais qui a déclenché une véritable histoire d'amour entre cet Américain et le club anglais. 

Le point commun entre Wes Morgan, ancien joueur de Nottingham Forrest, et Wesley Hall, un citoyen Américain lambda ? Il porte tous les deux le même surnom : "Big Wes". En 2011, Wes Morgan fête sa 400ème apparition sous le maillot de Nottingham. Les fans le congratulent sur Twitter pour cette belle longévité au sein du club. Problème : ils mentionnent tous @bigwes... qui se trouve être Wesley Hall, un Américain qui ne porte aucun intérêt au football. Le début de l'histoire d'amour entre le club, ses fans et cet homme.

Les supporters se prennent au jeu, faisant tripler le nombre de followers de Wesley Hall. L'histoire fait du bruit en Angleterre, si bien qu'un des porte-paroles du club l'invite à venir au stade un jour, étant "très heureux que le club ait un nouveau fan venant d'Atlanta." Touché par les réactions du club et des supporters, Big Wes devient un fan d'honneur de Nottingham, et vient de réaliser son rêve ce week-end : visiter le stade de Nottingham Forrest, le City Ground, et assister à un match de sa nouvelle équipe de coeur.

Publicité

Interrogé par la chaîne de radio BBC local, Wesley Hall était très ému de cette visite et de l'accueil qu'il a reçu :

C'est lorsque j'ai dit que je souhaitais devenir un fan d'honneur du club que tout a commencé. Tout est devenu fou. Aujourd'hui, j'ai lâché quelques larmes pendant la visite du stade. Ça a été très émouvant, parce que depuis que cette histoire a commencé, c'était mon désir le plus fort de venir ici.

Publicité

Big Wes prend des photos avec des fans. OKLM. (BBC)

Big Wes prend des photos avec des fans. OKLM (Twitter)

Photos, autographes : Big Wes a été reçu comme une vraie star. Et s'il n'a pas pu rencontrer Wes Morgan, parti à Leicester City, ni voir une victoire de son équipe qui s'est inclinée face à Hull City, il a quand même vécu un séjour inoubliable.

Ça a été incroyable de rencontrer tous les gens avec qui je correspondais en ligne. Ça a été la folie, sans arrêt. J'ai passé des moments incroyables durant mon séjour.

Publicité

Big Wes devant la statue de Brian Clough, entraineur mythique du club (BBC)

Big Wes devant la statue de Brian Clough, entraîneur mythique du club (Twitter)

Par Julien Choquet, publié le 07/10/2015

Copié

Pour vous :