Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial 8e journée de L1

Le festival parisien, la contre-performance lyonnaise et l'exploit marseillais : retour sur cette 8e journée de L1 sur les réseaux sociaux. 

Après le nul concédé par Monaco sur sa pelouse vendredi soir (1-1), le PSG avait une occasion en or samedi de creuser l'écart en tête de la Ligue 1. Et face à Bordeaux, les Parisiens n'ont pas eu le temps. Dès la 5e minute, Neymar envoie un coup franc magnifique dans la lucarne de Costil. Golazo. 

Publicité

Publicité

Publicité

Derrière, c'est un véritable festival sur la pelouse du Parc des Princes. Cavani puis Meunier permettent aux Parisiens de mener 3-0 à la 20e minute, avant que le PSG n'obtienne un pénalty à la 40e. Cavani éteint la polémique en le laissant à Neymar : c'est beau l'amour. 

Publicité

Et un homme brille particulièrement : Julian Draxler. Positionné en 8 dans le milieu à trois parisien, l'Allemand brille, et s'offre même le 5e but parisien juste avant la mi-temps. Un bijou. 

Du coup, 5-1 au moment de rentrer aux vestiaires : ça pique pour les Girondins. 

La seconde période est plus calme. Au final, le PSG l'emporte 6-2 grâce à un but de Mbappé, et réalise le festival de cette 8e journée de Ligue 1. 

Dimanche, l'OL se déplaçait à Angers afin de se relancer en Ligue 1, après 2 nuls consécutifs. Et tout commence bien pour les Lyonnais avec l'ouverture du score de Mariano Diaz, encore une fois opportuniste face au but malgré un match très moyen. 

Par la suite Angers égalise, mais l'OL ne baisse pas les bras. Avant la mi-temps, Diakhaby et Memphis Depay marquent, et permettent aux Lyonnais de rentrer aux vestiaires avec deux buts d'avance. 

Le tournant du match intervient à la 50e minute. Agacé par un carton jaune reçu, Marcelo a un geste d'humeur et fait tomber le carton... involontairement. L'arbitre ne veut rien savoir et expulse le défenseur brésilien de l'OL. Cruel. Très cruel. 

Vous connaissez la suite. L'OL gère plus que mal son déficit numérique et recule beaucoup trop, jusqu'à se faire punir par deux fois. Angers arrache le match nul (3-3), et envoie Lyon à la 8e place de Ligue 1. La trêve internationale va être longue pour Bruno Génésio et sa bande. 

Place désormais à la dernière affiche de la soirée, entre l'OGCN et l'OM. Et comme ça, à froid, on démarre avec le meilleur tweet de ce match : 

Et à froid toujours, Balotelli fait chavirer l'Allianz Rivieira. Au bout de 4 minutes de jeu, l'attaquant niçois envoie un coup de casque au fond des filets de Mandanda. 

L'OM prend l'eau, et Seri profite d'une mauvaise relance d'Amavi pour doubler la marque avant la fin du premier quart d'heure. Le break est déjà fait. 

Mais l'OM refuse de s'avouer vaincu. Sur un cafouillage, Lucas Ocampos relance l'OM... 

... avant que Lees-Melou ne trompe son propre gardien quelques minutes plus tard. L'OM revient à hauteur juste avant la mi-temps, et se permet même de prendre l'avantage grâce à un doublé d'Ocampos, consécutif à une bourde de Cardinale. 

Nice est KO et ne s'en relève pas. En seconde période, l'OM creuse l'écart grâce à Luis Gustavo, et compte par la suite sur un énorme Steve Mandanda pour tenir le score. Le portier olympien sort même un pénalty de Plea en fin de match : un phénomène. 

Et parce qu'il fallait bien terminer la soirée en beauté, Luiz Gustavo a pris son petit carton rouge, pour changer. Bon, il était un peu sévère, mais le milieu olympien avait juré de faire attention la semaine dernière. 

Par Julien Choquet, publié le 02/10/2017

Copié

Pour vous :