Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, 19e journée de L1

La soirée de Pastore, le show Luis Gustavo et le péno pour l'OL : retour sur cette 19e journée de L1 sur les réseaux sociaux. 

Mercredi soir avait lieu la dernière journée de la phase aller du championnat. Au programme, un grand multiplex que l'on aime tant, qui nous a réservé des belles surprises. 

On commence avec le PSG, qui recevait Caen au Parc des Princes. Une balade de santé sur le papier pour le PSG, qui commence ce match de la meilleure des façons. Kylian Mbappé se joue de toute la défense caennaise, avant d'accélérer et de déposer un caviar pour Cavani. L'Uruguayen termine le boulot d'une belle Madjer : football total. 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Le jour de ses 19 ans, Kylian Mbappé livre une superbe prestation. Après sa passe décisive, l'ancien Monégasque se mue en buteur et double la mise pour Paris. Joyeux anniversaire Kylian. 

Autre joueur fêté par le Parc des Princes mercredi : Javier Pastore. Il se murmurait que l'Argentin disputait son dernier match avec le maillot du PSG mercredi soir. Du coup, dans le doute, les fans lui ont réservé de multiples ovations. 

Le PSG s'impose finalement 3-1, et conserve sa large avance en tête du championnat. Derrière, la lutte pour le podium fait rage. L'OM est toujours à la bataille, et n'avait pas le droit à l'erreur face à Troyes. Pourtant, tout démarre mal pour les Marseillais, cueillis à froid par l'ouverture du score de Bryan Pelé après un placement hasardeux de Steve Mandanda. 

Heureusement pour l'OM, Dimitri Payet fait parler sa magie et égalise à la demi-heure de jeu. Sublime. 

En deuxième période, l'OM est beaucoup mieux. Valère Germain donne l'avantage aux Phocéens avant que l'homme du match, Luis Gustavo, n'offre le break au Vélodrome. Le grand bonhomme marseillais de cette première partie de saison. 

Et l'autre Olympique dans tout ça ? L'OL se déplaçait à Toulouse, et s'est imposé (2-1). Un fait de jeu a particulièrement fait parler : le pénalty accordé aux Lyonnais après une "faute" d'Alban Lafont sur Mariano Diaz. Un pénalty tiré et transformé par Nabil Fékir, qui a donné l'avantage à l'OL dans ce match. 

Vivement la phase retour. On a déjà hâte. 

Par Julien Choquet, publié le 21/12/2017

Copié

Pour vous :