Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial Tottenham-City

La malédiction continue ?

Mardi soir, Manchester City se déplaçait à Londres pour y défier Tottenham dans sa toute nouvelle enceinte. Un stade qui ne semble pas impressionner plus que ça les Citizens en début de match, qui se procurent la plus grosse occasion d'entrée. En effet, après consultation du VAR, l'arbitre accorde un pénalty aux hommes de Guardiola pour une main décollée de Danny Rose dans la surface... 

Publicité

Une décision litigieuse finalement sans conséquence : en patron, Hugo Lloris sort la tentative d'Agüero et fait exploser le Tottenham Hotspurs Stadium. 

Publicité

Publicité

Publicité

Un nouveau choke pour Kun Agüero dans un moment important... Ça commence à faire beaucoup. 

La suite du match est beaucoup plus tactique. Très peu d'occasions, et un gros engagement mis par Tottenham, à l'image d'un Sissoko énorme au milieu. Le patron. 

À l'inverse, Mahrez a du mal à justifier sa titularisation : mauvaise performance de l'Algérien. 

On se dirige tout droit vers un match nul et vierge, mais un joueur en décide autrement : Heung Min Son. À 10 minutes du terme, le Sud-Coréen réalise un petit exploit et ouvre le score pour Tottenham. 

City et Guardiola sont punis, et le coach catalan est même critiqué par certains pour ses choix avant, et pendant la rencontre. 

Fin du match : City est battu (1-0), mais garde néanmoins toutes ses chances pour le retour. À moins que la malédiction perdure ?

Par Julien Choquet, publié le 10/04/2019

Copié

Pour vous :