Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial Real-Liverpool

La blessure de Salah, le retourné de Bale et la victoire du Real Madrid : ça méritait bien un grand n'importe quoi des réseaux sociaux. 

Samedi soir avait lieu le plus grand match de la saison : la finale de la Ligue des Champions. Le Real Madrid, double tenant du titre, affrontait Liverpool, l'équipe surprise de cette édition qui a régalé l'Europe cette saison. Et dès le début de match, les Reds montrent qu'ils ne sont pas là par hasard et étouffent les Madrilènes. 

Problème : juste avant la demi-heure de jeu, Mohamed Salah se blesse gravement à l'épaule après un duel avec Sergio Ramos, qui l'emmène au sol. L'Égyptien quitte la pelouse en larmes et doit laisser sa place, tandis que l'Espagnol n'est même pas averti. 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Et certains y voient ici une malédiction posée par La Fouine, le rappeur ayant sorti un son "Mohamed Salah" il y a quelques semaines. 

Un fait de jeu plus qu'important pour Liverpool, qui n'arrive plus à développer son football après la sortie de son Pharaon. Le Real Madrid en profite en début de seconde période grâce à Karim Benzema, qui marque après une grosse erreur de relance de Karius. Les Madrilènes frappent en premier. 

De quoi relancer le débat sur sa non-sélection pour le mondial. 

Alors qu'on croit Liverpool au fond du trou, les Reds nous font mentir par l'intermédiaire de l'ancien Messin Sadio Mané, qui égalise à bout portant après une remise de la tête Lovren. Tout est relancé. 

Zinédine Zidane choisit alors de faire entrer en jeu Gareth Bale à la place d'Isco. Un choix payant : trois minutes après son entrée en jeu, le Gallois marque le but de la compétition d'un retourné exceptionnel. Un bijou. 

Le Real Madrid a maintenant le match en main et tue le suspense à la 80e minute. Gareth Bale allume à 30 mètres, et voit le ballon entrer au fond des filets après une grosse faute de main de Karius. Deuxième énorme erreur dans ce match pour le gardien de Liverpool... 

Liverpool ne s'en relèvera pas et laisse échapper le trophée au Real Madrid et à Zinédine Zidane. Troisième victoire en deux ans et demi pour le Français dans la compétition : qui peut s'asseoir à sa table et dire qu'il est un meilleur entraîneur que lui ?

Par Julien Choquet, publié le 28/05/2018

Copié

Pour vous :