Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial Real-Ajax

Coup de tonnerre sur la planète foot.

Après un match aller de haut niveau arraché par le Real (2-1), l'Ajax Amsterdam se déplaçait mardi soir avec un rêve : réaliser un exploit historique et renverser une situation mal embarquée face au triple tenant du titre. 

D'entrée, les Madrilènes veulent tuer le suspense et touchent la barre par l'intermédiaire de Varane. Et dans la foulée, c'est l'Ajax qui crée la surprise en ouvrant le score par Ziyech, parfaitement trouvé par Tadic. 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

L'exploit est en marche pour l'Ajax. Quelques minutes plus tard, David Neres réalise le dribble de l'année face à Carvajal... 

... avant de marquer le but du break, sur un travail parfait - et une roulette  exceptionnelle - de Tadic. Coup de tonnerre au Bernabeu. 

Entré en jeu à la place de Lucas Vazquez blessé, Gareth Bale a l'occasion de réduire le score avant la pause mais trouve le poteau. Une occasion qui a irrité Eric Di Meco, l'un des hommes du match hier soir au micro de RMC Sport : 

Mi-temps au Bernabeu : l'Ajax est pour l'instant en quarts de finale de la Ligue des Champions. 

La seconde période ressemble à la première. L'Ajax continue de faire sa loi, et marque logiquement un troisième but grâce à l'homme du match, Dusan Tadic. Une réalisation contestée par les Madrilènes à cause d'une potentielle sortie de balle en touche, finalement validée par le VAR après de longues minutes de doute. 

S'il n'a pas marqué, Frenkie De Jong, le futur joueur du PS... euh du Barça, a été resplendissant au milieu. Une masterclass. 

Le Real réduit le marque à 15 minutes du terme et relance le suspense. Problème : Lasse Schöne envoie un coup franc stratosphérique dans la lucarne de Courtois dans la foulée, et assomme définitivement les Madrilènes. 

Ah oui, on est obligés de passer le salam à Sergio Ramos, qui avait volontairement pris un carton jaune à l'aller pour être suspendu ce soir. Le karma. 

C'est terminé : coup de tonnerre au Bernabeu avec cette élimination cinglante du triple tenant du titre. 

Par Julien Choquet, publié le 06/03/2019

Copié

Pour vous :