Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial PSG-OM

Encore raté pour l'OM

Novembre 2011. Pour ceux qui se demandent à quoi correspond cette date, il s'agit tout simplement de la dernière victoire phocéenne face au PSG. Huit longues années de suprématie parisienne, que les hommes de Rudi Garcia espéraient clore ce dimanche au Parc des Princes. 

Et la première période est plutôt étrange. Devant un Parc des Princes en grève, les Parisiens ont beaucoup de mal à se créer des occasions face à un bloc marseillais bien en place. Malheureusement pour les Phocéens, Mbappé trouve néanmoins la faille en toute fin de période, sur un bon service de Di Maria. Le Français célèbre à sa façon... ce qui ne plaît pas à tout le monde. 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Marseille ne se laisse pas abattre et égalise dès l'entame de la seconde période grâce à Valère Germain. Le suspense est relancé. 

Paris ne panique pas et reprend l'avantage quelques minutes plus tard. Di Maria trompe Mandanda d'un beau plat du pied et redonne l'avantage au PSG. Encore un grand match de l'Argentin. 

La suite du match est un cauchemar pour l'OM. Mandanda est expulsé pour une main hors de sa surface... 

... et son remplaçant, Yohann Pelé, encaisse le coup franc qui suit dans la foulée. Même pas le temps de toucher un ballon. 

Un doublé pour Di Maria, qui aurait même pu devenir le premier joueur à inscrire un triplé dans un Classico. Dans le temps additionnel, le PSG obtient un pénalty que Kylian Mbappé décide de frapper, malgré les réclamations de l'Argentin. Un pénalty finalement... arrêté par Yohann Pelé. 

Un fait de jeu finalement anecdotique : le PSG l'emporte 3-1 et ajoute une nouvelle victoire à son palmarès déjà bien fourni face à l'OM. 

Par Julien Choquet, publié le 18/03/2019

Copié

Pour vous :