Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial OM-PSG

Un match entre l'OM et le PSG n'est jamais un match comme les autres. Sur le terrain, dans les tribunes, mais aussi sur les réseaux sociaux. Retour sur ce match en 140 caractères. 

Le classico. Ce match que tous les fans de foot attendent chaque année avec une impatience difficilement dissimulée. Les supporters marseillais compris, même si leur première préoccupation cette année ne semble pas être la victoire, mais d'éviter le carnage. La preuve avec leur banderole déployée dans le Vélodrome : "Ne nous faites pas honte".

Publicité

Publicité

Problème : les joueurs n'ont pas l'air d'avoir bien compris le message. A peine trois minutes après le coup d'envoi, Ibra trouve déjà les filets de Mandanda.

Publicité

Publicité

Le PSG se balade pendant les 20 premières minutes du match. Di Maria est tout proche de faire le break, tout comme Lucas quelques minutes plus tard.

Puis petit à petit, l'OM reprend le contrôle du match. Parti du milieu de terrain, Cabella réalise un joli numéro de soliste et égalise. On ne parlera pas de la petite faute de main de Kevin Trapp sur le but (ou juste un petit peu.)

Ensuite, place au show Lassana Diarra. Impérial, Lass a pris un malin plaisir à martyriser le milieu parisien pendant le reste du match, enchaînant les gestes de classe et les récupérations importantes.

Malgré la domination des Marseillais, on sentait le traquenard arriver pour l'OM. Sur une remise d'Ibra, Di Maria crucifie le Vélodrome à 20 minutes du terme.

Le PSG ne sera jamais inquiété après ce but. David Luiz se permet même de se prendre pour le coach parisien, en refusant de sortir malgré les consignes de Laurent Blanc. Un événement qui a bien fait marrer Twitter.

Fin du match, et victoire du PSG qui s'est fait peur hier soir. On a bien cru que le championnat allait totalement être relancé (ou pas).

Par Julien Choquet, publié le 08/02/2016

Copié

Pour vous :