Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial OM-PSG

Le match de Luiz Gustavo, l'expulsion de Neymar, et la climatisation de Cavani : retour sur cet OM-PSG sur les réseaux sociaux. 

Dimanche soir, la France du foot s'est arrêtée de vivre pendant 90 minutes. Dans un Vélodrome bouillant, l'OM recevait le PSG pour le choc de cette 10e journée de Ligue 1, et avait à cœur de remporter son premier Classico depuis 2011. 

Et d'entrée de jeu, on sent que les hommes de Rudi Garcia ne laisseront rien à des Parisiens un peu trop faciles. Au quart d'heure de jeu, Luiz Gustavo a tout son temps pour ajuster une frappe des 30 mètres, qui termine sa course dans le petit filet d'Areola. Mention spéciale au pressing de Verratti et de Motta sur le coup. 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Le PSG n'y est pas, et a beaucoup de mal à se créer de vraies occasions. Mais à la demi-heure de jeu, Neymar profite d'un superbe travail de Rabiot pour tromper Mandanda, et remettre les deux équipes à égalité. 

Symbole de la mauvaise première période du PSG : Layvin Kurzawa. Le latéral parisien enchaîne les mauvais choix, et perd très clairement son duel à distance avec Jordan Amavi, excellent dimanche soir. 

Autre Parisien sous les critiques : Kylian Mbappé. Le chouchou français livre très certainement son plus mauvais match avec le maillot rouge et bleu, et peine à avoir de l'influence sur ce match. Un jour sans, ça arrive. 

La seconde période est moins enlevée, mais l'OM continue de se battre pour arracher les trois points. Entré en jeu quelques minutes plus tôt, Clinton Njie se bat pour arracher un ballon à Rabiot, et délivre une centre parfait pour Florian Thauvin. Le latéral marseillais trompe Areola à bout portant, et fait exploser le Vélodrome. 

Le PSG boit le calice jusqu'à la lie. À la 87e minute, Neymar craque après une faute d'Ocampos, et se voit expulsé pour un deuxième carton jaune. 

93e minute. Cavani obtient un coup franc après une faute de Bouna Sarr, et décide de le tirer lui-même. L'Uruguayen s'élance... et trompe Mandanda. Énorme coup de clim' sur le Vélodrome. 

L'OM est accroché (2-2) sur sa pelouse, dans un match complètement fou. Frustrant pour les Olympiens, qui sortent néanmoins la tête haute de ce Classico alors que tout le monde leur promettait l'enfer. Encourageant. 

Par Julien Choquet, publié le 23/10/2017

Copié

Pour vous :