Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial OM-Bordeaux

Un match légendaire. 

Mardi soir, l'OM recevait Bordeaux au Vélodrome, dans une atmosphère pour le moins étrange. Un huis clos total... 

Publicité

Publicité

Publicité

... pas de Rudi Garcia sur le banc, et une flopée d'absents, entraînant un onze pour le moins étrange. 

Publicité

Néanmoins, cette "ambiance" ne semble pas perturber les Phocéens, qui rêvent d'un succès pour enfin commencer à entrevoir le bout du tunnel. Et Bordeaux décide de leur donner un coup de pouce dès la 25e minute, avec l'expulsion de Kalu pour un gros tacle par derrière sur Ocampos. 

En supériorité numérique, l'OM prend logiquement l'avantage au score grâce à Boubacar Kamara, auteur de son premier but avec le maillot marseillais. Une belle récompense pour ce minot. 

Si Marseille tient tranquillement son avantage au score, les hommes de Rudi Garcia le doivent aussi à Bordeaux. Éteints, insipides avec le ballon, les Bordelais n'existent tout simplement pas sur la pelouse. Une prestation indigne d'un club de Ligue 1. 

S'il faut voir du positif dans ce match, on peut tourner le regard vers Valère Germain, plutôt à l'aise dans une attaque à deux pointes. 

L'image forte de ce match, c'est aussi l'entrée de Radonjic, boudé par Njie au moment de son remplacement. Ambiance, ambiance... 

C'est terminé au Vélodrome : et oui les amis, l'OM a remporté un match de Ligue 1 ! 

Par Julien Choquet, publié le 06/02/2019

Copié

Pour vous :