Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial OL - RB Leipzig

Avec un grand n'importe quoi d'après-match.

L'OL disputait ce mardi un match capital pour son avenir en Ligue des champions contre le RB Leipzig. Les Rhodaniens n'avaient plus leur destin entre leur pied, et pour se qualifier en 8e ils devaient faire un meilleur résultat que le Zénith Saint-Pétersbourg. Mais les choses commencent mal pour les joueurs de Rudi Garcia qui encaissent deux buts sur pénalty en 30 minutes. Les supporters sont en PLS devant la prestation de leur équipe.

Publicité

Publicité

Publicité

À 0-2 à la mi-temps, l'OL est virtuellement éliminé de la Ligue des champions. En seconde période, l'équipe n'a plus le choix, il faut au moins remonter deux buts, car dans le même temps le Benfica est en train de taper le Zénith. Et c'est Houssem Aouar qui va sonner la révolte avec une merveille de frappe enroulée au début de la reprise.

Publicité

Les Lyonnais poussent et à moins de 10 minutes du terme la libération surgit du pied de Memphis Depay. Avec cette égalisation signée de son capitaine, l'OL valide, dans la douleur et sans la manière, son billet pour les 8es de finale de la Ligue des champions.

Après le coup de sifflet final, l'irréel se produit. Alors que Rudi Garcia enjoint ses hommes à saluer les supporters pour fêter la qualification, l'un d'eux est rentré sur le terrain avec une banderole "Marcelo dégage". Ce qui provoque la colère de l'intéressé mais surtout du capitaine Memphis Depay. qui prend la défense de son défenseur. Une scène surréaliste qui a beaucoup fait réagir.

Par Abdallah Soidri, publié le 11/12/2019

Pour vous :