Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial OL-OM

La boulette de Mandanda, les performances de Germain et Payet et la partidazo d'Anthony Lopes : retour sur cet Olympico sur les réseaux sociaux. 

Dimanche soir, la France du foot était suspendue devant l'Olympico, qui se déroulait au Parc OL. Une fête sur la pelouse mais également en dehors à l'occasion des 30 ans des Bad Gones, et pour la dernière de Joël Bats à domicile avant son départ. 

Publicité

Publicité

Dès l'entame de match, l'OL fait honneur à son public. Sur un coup franc lointain, Nabil Fékir profite d'une énorme erreur de main de Steve Mandanda pour lancer cet Olympico, et ouvrir le score dès la 6ème minute. 

Publicité

Publicité

L'OL mène au score, mais a beaucoup de mal à confirmer cet avantage par la suite. Les Marseillais dominent clairement, mais ont du mal à se montrer dangereux, à l'image d'un Valère Germain un peu perdu hier soir. 

Même son de cloche pour Dimitri Payet. L'international français n'est pas au niveau attendu, et reçoit quelques critiques de la part des supporters phocéens. 

En début de seconde période, nouveau coup du sort. Sur un corner, Mariano voit sa tentative magnifiquement stoppée par Mandanda, avant de marquer sur une deuxième chance à bout portant. Au ralenti, on voit que Germain est bousculé au début de l'action, sans que l'arbitre ne sanctionne Tete pour sa charge. 

Notons également le formidable centre de Maxwel Cornet pour Mariano sur l'action. Sublime extérieur. 

Et si l'OL a pu tenir cet avantage tout le match, il le doit principalement à Anthony Lopes, élu homme du match hier soir. Le gardien lyonnais a été monstrueux, dégoutant les attaquants marseillais. 

Score final : 2-0. L'OL s'impose et réalise une belle opération en conservant sa troisième place, et en mettant l'OM à trois points. Un joyeux cadeau de Noël en avance pour ses supporters, et une défaite amère pour les Marseillais. 

Par Julien Choquet, publié le 18/12/2017

Copié

Pour vous :