Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial Italie-France

La classe de Buffon, la première de Dembélé et le show Kurzawa : retour sur ce Italie-France sur les réseaux sociaux. 

Ça y est, les Bleus sont de retour. Après la finale perdue face au Portugal (il nous a fallu 2 mois pour nous en remettre), l'Équipe de France retrouvait les terrains avec un match amical face à son plus bel ennemi : l'Italie. Un match qui commence par un beau geste de Buffon. Voyant que le Marseillaise était sifflée par une partie du public, il a applaudi et encouragé le stade à faire de même.

Publicité

Publicité

Publicité

Place au terrain. Les Bleus commencent timidement ce match mais se montrent particulièrement réalistes. Sur sa première occasion, Anthony Martial marque son premier but sous le maillot bleu et libère les hommes de Deschamps.

Publicité

Dans la foulée, l'Italie égalise par l'intermédiaire de Pellé. Une faute de Mandanda ? C'est en tout cas l'avis des Twittos.

Un but qui n'entrave pas le réalisme français. Juste avant la demi-heure de jeu, Olivier Giroud profite d'une déviation de Kurzawa pour crucifier Buffon et (à nouveau) faire taire les critiques.

Soyons honnêtes : la deuxième période a été beaucoup moins intéressante. Seule l'entrée en jeu de Dembélé nous a fait vibrer.

À 10 minutes du terme, Kurzawa fait le break grâce à un but improbable dans un angle fermé. Le serial buteur français de ce début de saison.

Avec la petite célébration qui va avec, bien entendu.

Une petite victoire qui nous permet de poursuivre notre belle série face aux Italiens. Great game lads.

Par Julien Choquet, publié le 02/09/2016

Copié

Pour vous :