Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial France-Islande

Et merci Kyky. 

Une horreur. Voilà comment qualifier la première période de ce France-Islande, où personne ne joue vraiment à son niveau côté français... 

Publicité

... avec notamment un Florian Thauvin très approximatif pour sa première titularisation en Bleu, que les Marseillais tentent toutefois de défendre. 

Publicité

Publicité

Publicité

Pavard est également loin d'être dans le coup, une nouvelle fois. 

Finalement, l'Islande en colle deux à la France, et mène 2-0 à l'heure de jeu. Kimpembe est fautif à chaque fois... 

Monstrueux dans les grands matches, tout pourris contre les petites équipes : une seule explication. #FRAISL pic.twitter.com/f7arii5lhf

— Winamax Sport (@WinamaxSport) 11 octobre 2018

Alors que le stade était plein pour l'entraînement des Bleus la veille, l'ambiance au Roudourou ce jeudi soir est... bah y en a pas. 

On file tout droit vers une fin de match apocalyptique, mais Didier Deschamps fait rentrer deux hommes qui vont changer le cours du match : Tanguy Ndombélé, excellent pour sa première en Bleus...

... et Kylian Mbappé. Le numéro 10 français est à l'origine d'un CSC islandais, puis égalise en fin de match sur pénalty.

Tiens, tiens, elle est de retour... 

Score final : 2-2. Rien de nouveau du côté du Roudourou...

Par Julien Choquet, publié le 12/10/2018

Copié

Pour vous :