Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial élimination du PSG

Et ça recommence...

Après son succès 2-0 à Old Trafford, le PSG était dans un fauteuil avant de recevoir une équipe de Man Utd décimée par les blessures au Parc des Princes. Cette année, pas question de parler de remontada : les Parisiens ont montré qu'ils étaient largement supérieurs au match aller, et cette rencontre ne devait être qu'une formalité avant les quarts. 

Mais Paris reste Paris, et le début de match annonce la couleur pour la soirée. Kehrer se loupe complètement dans sa passe en retrait et envoie Lukaku au but. Manchester United ouvre le score dès la 3e minute : l'histoire est en marche. 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Cependant, Paris ne panique pas et revient assez logiquement dans le match grâce à Bernat, à la conclusion d'un centre tir de Mbappé. Paris se rassure. 

Paris domine la fin de première période face à une équipe de Manchester incapable de toucher le ballon... mais se fait une nouvelle fois punir. À 35 mètres, Rashford envoie une frappe qui surprend Buffon. Le gardien parisien commet une grosse erreur de main, et renvoie le ballon sur Lukaku qui double la mise à bout portant. 

Malgré ce but, Paris est toujours qualifié et tente de gérer la seconde période. Et à 10 minutes du terme, Mbappé a l'occasion de tuer le suspense, mais manque son face-à-face contre De Gea. Le tournant du match. 

Car 10 minutes plus tard, l'improbable se produit. Après une frappe de Dalot contrée par Kimpembe, l'arbitre décide d'aller voir le VAR. Et au ralenti, on voit que le défenseur parisien contre le ballon du bras : pénalty pour Manchester United, transformé par Rashford. La douche froide. 

Et comme chaque année, un visionnaire avait tout annoncé en avance : 

C'est terminé au Parc : le PSG réussit l'impensable en se prenant une deuxième remontada historique en deux ans. 

Par Julien Choquet, publié le 07/03/2019

Copié

Pour vous :