Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial demi-finale PSG-Nantes

Un match pour le moins controversé.

Après la qualification de Rennes sur la pelouse de l'OL mardi soir, le PSG recevait Nantes à l'occasion de la deuxième demi-finale de la Coupe de France. Après un début de match dominé par les Parisiens, Marco Verratti réalise l'impensable en... marquant d'une frappe depuis l'entrée de la surface. Explosion de joie dans les tribunes du Parc des Princes. 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

La suite du match est une masterclass de l'arbitre du soir, monsieur Letexier. Avant la pause, Coulibaly s'écroule lors d'un duel avec Thiago Silva. Au ralenti, on voit bien un contact mais l'homme en jaune décide de ne pas consulter le VAR, et n'accorde pas de pénalty aux Canaris. Grosse colère du peuple jaune. 

Et en seconde période, scénario inverse. Sur un corner, Kimpembe place une tête repoussée par la tête... puis la main de Pallois. L'arbitre ne siffle rien, puis décide d'aller consulter le VAR et accorde finalement un pénalty au PSG. Mbappé le marque... avant que monsieur Letexier ne décide de le faire retirer, étant donné que des Parisiens étaient rentrés dans la surface. Deuxième tentative pour Mbappé : Tatarusanu part du bon côté et arrête ce tir au but. 

Quelques minutes plus tard, nouveau pénalty pour le PSG suite à une faute sur Dani Alves. Cette fois, Mbappé ne tremble pas et transforme la sentence.

Dans le temps additionnel, Dani Alves creuse l'écart d'un magnifique lob depuis l'entrée de la surface. La messe est dite. 

Fin de match et qualification pour la finale du PSG. Un scénario amer pour les Nantais. 

Par Julien Choquet, publié le 04/04/2019

Copié

Pour vous :