Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial France-Roumanie

Payet, Payet et Payet : voici le résumé de ce France-Roumanie vu par les réseaux sociaux.

Le stade de France est plein, le public est chaud, les conditions météo idéales. Il est 21 heures, l'Euro 2016 peut enfin commencer.

Publicité

Après quatre minutes, l'ambiance électrique du Stade de France aurait pu retomber d'un cran après une grosse occasion roumaine... C'était sans compter sur Lloris, auteur d'un miracle.

Publicité

Publicité

Publicité

Très tendus, les Bleus ont du mal à se mettre en route. Et même quand les occasions sont là, la malchance vient pointer le bout de son nez. Giroud place une tête qui rase le poteau, avant que Griezmann ne trouve le montant, lui rappelant sûrement sa finale de LDC.

Bref, la mi-temps se termine doucement. Pour être franc on s'ennuie un peu, du coup notre mascotte Glou-Glou se console avec une bonne pizza.

Au retour des vestiaires, les Français trouvent l'ouverture grâce à une tête de Giroud après une sortie pour le moins hasardeuse du gardien roumain. À la passe, Dimitri Payet.

Kanté, une fois n'est pas coutume, est omniprésent. Le gars a 8 poumons, deux fois plus que Matuidi.

Pendant ce temps à l'échauffement...

... mais attention quand il rentre.

La Roumanie égalise à la 65ème sur un pénalty après une faute d'Evra. On se dit alors qu'on va enchaîner un quatrième nul de suite face aux Roumains, et ça malgré les fulgurances de Dimitri "Crackito" Payet.

Et ce qui devait arriver arriva. À la 89ème minute, il balance un missile dans la lucarne roumaine. On t'aime Dimitri <3.

C'était pas simple mais l'essentiel est là. L'équipe de France remporte son premier match de l'Euro. Tout le monde a stressé à part ce mec : il savait tout à l'avance

Bonus, c'est cadeau :

Par Arthur Lombard, publié le 11/06/2016

Copié

Pour vous :