Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, 32èmes de finale de Coupe de France

Si la Ligue 1 n'a pas repris ses droits en 2016, le football français n'a pour autant pas chômé avec les 32èmes de finale de Coupe de France. Retour sur ce week-end de football vrai dans l'oeil des réseaux sociaux. 

Entre grosses claques et petites affaires que seule la Coupe de France nous réserve, on a été gâtés ce week-end. Pour la première de Bruno Génésio, l'OL n'a pas fait dans la demi-mesure et a écrasé Limoges 7 à 0.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Meilleure conclusion de l'histoire.

L'histoire a été bien différente pour le PSG. Face à Wasquehal, club amateur de CFA, les Parisiens l'ont emporté par la plus petite des marges grâce à Ibra.

Un homme était à l'honneur : Cabaye. Pas Yohan, parti à Crystal Palace cet été, mais son frère Geoffrey, joueur de Wasquehal.

Si la victoire n'a pas été convaincante, le principal est là : la qualification. Le constat est identique pour l'OM, qui a souffert à Caen avant de s'imposer aux tirs au but. Dominateurs, les Caennais sont tombés sur un grand Mandanda, héros d'un soir à d'Ornano.

Trois arrêts sur quatre tentatives : on était pas loin du pronostic parfait.

Avant ça, deux joueurs marseillais ont fait parler d'eux : Rekik et Ocampos. Le premier a été expulsé à l'heure de jeu, et le second a tout loupé hier soir.

Ce week-end de Coupe de France, c'est aussi des histoires qu'on ne voit nulle part ailleurs. D'Ajaccio à Evian, en passant par la petite phrase mal placée de Ruffier, on a eu le droit à des petites pépites dans ces 32èmes de finale.

Par Julien Choquet, publié le 04/01/2016

Copié

Pour vous :