Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial Biélorussie-France

Après sa victoire en amical face à l'Italie, l'Équipe de France affrontait la Biélorussie mardi soir pour le premier match de qualification en vue du mondial 2018. 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que se déplacer en Biélorussie est loin d'être une chose aisée. Souvent mis en difficulté dans le passé face à cette équipe, les Bleus étaient à Borisov mardi soir afin de viser une première victoire dans cette poule éliminatoire pour le mondial en Russie. Une tâche qui s'annonçait compliquée...

Publicité

Petit point mode avant le coup d'envoi :

Publicité

Publicité

Alors on va être très honnêtes avec vous : cette première période, il valait mieux ne jamais la regarder pour une question de santé mentale. Bref, on a choisi de vite l'effacer de notre mémoire.

Publicité

La deuxième période commence bien mieux. Sur une sublime talonnade de Griezmann, Giroud rate l'immanquable et se fait de nouveaux amis sur la Twittosphère.

Et quand ce ne sont pas nos attaquants qui croquent, c'est le gardien biélorusse qui s'y met. Gorbunov a été incroyable mardi soir en dégoutant les Bleus avec des arrêts de grande classe.

Peu après l'heure de jeu, le crack Ousmane Dembélé entre en jeu et nous donne envie d'y croire. Le futur des Bleus, sans aucun doute.

Si on a finalement pas eu de but, on a pu se divertir des courses chaloupées et des techniques sécrètes de Moussa "Zizou" Sissoko. C'est déjà ça, ne faisons pas la fine bouche.

Résultat : un score nul et vierge qui n'arrange pas l'Équipe de France.

Prochain rendez-vous : le 7 octobre au Stade de France face à la Bulgarie. Allez, on y croit pour la qualif'.

Par Julien Choquet, publié le 07/09/2016

Copié

Pour vous :