Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial ASSE - PSG

Dimanche soir, le Paris Saint-Germain se déplaçait à Saint-Etienne avec l'objectif d'égaler le record du FC Nantes de 32 matches consécutifs en Ligue 1 sans défaite. Objectif réussi grâce à un doublé d'Ibra, et à l'entrée en jeu de Marco "Dieu" Verratti. Décryptage de ce match en 140 caractères. 

Les supporters stéphanois ont dès le début du match fait parler d'eux avec le déploiement en tribunes de plusieurs banderoles. On a beaucoup apprécié celle pour Kévin Monnet-Paquet. C'est pas tous les jours qu'il a son nom écrit en tribunes.

Publicité

Place au match, au football maintenant. Ah non, on me dit dans l'oreillette qu'il y a un point Cristina Cordula concernant les choix vestimentaires de Christophe Galtier. C'est pas validé ma chérie.

Publicité

Publicité

Publicité

Pas de jaloux : Laurent Blanc aussi a eu le droit à sa petite pique sur les réseaux sociaux.

Concernant le jeu, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Saint-Etienne joue très bien, empêche Paris de produire son jeu pendant une heure, et peut rêver de réaliser l'exploit de faire tomber ce PSG. Mais forcément, ça devient beaucoup plus compliqué une fois que Marco Verratti enlève sa chasuble de remplaçant pour entrer en jeu et mettre son costume de maestro.

On connaît la suite. Ibrahimovic fait du Ibrahimovic face à Saint-Etienne en plantant un doublé. Le Suèdois porte son total à 14 buts en 12 matches face aux Verts : grosse pensée pour Stéphane Ruffier.

Si Di Maria a de nouveau livré un très bon match, c'est surtout Serge Aurier qui a impressionné hier soir. Mention spéciale à son dribble en fin de match, qui a laissé les reins de Jérémy Clément sur la pelouse de Geoffroy-Guichard.

Par Julien Choquet, publié le 01/02/2016

Copié

Pour vous :