Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial ASSE-OL

Hier soir avait lieu l'un des plus grands derbies de France entre Saint-Étienne et l'OL. Un match bouillant qui a fait beaucoup parler, surtout sur les Internets. Retour sur ce match en 140 caractères.

Vainqueurs 3-0 à l'aller, les Lyonnais étaient attendus à Geoffroy-Guichard pour ce match retour. Pas de souci : ils étaient apparemment bien préparés.

Publicité

Si les supporters lyonnais étaient interdits de déplacement, le public stéphanois était bien présent et nous a régalé avant le coup d'envoi avec ses tifos. Un moyen de se moquer gentiment de ceux déployés par les Lyonnais lors du match d'inauguration au Parc OL la semaine dernière.

Publicité

Publicité

Beaucoup de bruits en avant match de la part des joueurs et des supporters, mais une fois sur le terrain... ça a été plus compliqué. Pas grand chose à se mettre sous la dent. Les Lyonnais dominent les débats mais se font surprendre sur l'une des rares offensives stéphanoises en deuxième période. Le bourreau : Alexander Søderlund, le nouvel attaquant norvégien des Verts.

Publicité

Une performance que n'a pas manqué de célébrer le désormais ex-lyonnais Claudio Beauvue, aujourd'hui au Celta Vigo.

Fautif sur le but, Corentin Tolisso a passé une sale soirée. Le milieu lyonnais a en effet perdu un ballon aux 25 mètres qui a coûté le match à l'OL.

Seul point positif de la soirée côté OL : Rachid Ghezzal. Métamorphosé depuis l'arrivée de Bruno Génésio en tant qu'entraîneur, "Rachon" a de nouveau régalé hier soir.

Victoire sous le signe du hold-up pour les Verts, qui attendent désormais avec impatience les tweets toujours aussi délicieux de Jean-Michel Aulas.

Une défaite pour l'OL qui n'empêche pas ses supporters de chambrer un peu après le match. Parce que oui, on ne s'avoue jamais vraiment vaincu dans un derby.

Par Julien Choquet, publié le 18/01/2016

Copié

Pour vous :