Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, 4e journée de L1

Encore et toujours Choupo...

Vendredi soir, le PSG ouvrait le bal de cette 4e journée en se déplaçant à Metz. Privés de Neymar, Mbappé et Cavani, les Parisiens jouaient également sans Areola, laissé sur le banc pour cause de départ programmé vers Madrid. Du coup, c'est Marcin Bulka qui le remplaçait dans la cage parisienne.

Publicité

Publicité

Le PSG domine la rencontre à l'image d'Idrissa Gueye, une nouvelle fois impérial dans l'entrejeu. 

Publicité

Publicité

Logiquement, les Parisiens font la différence en première période. Di Maria ouvre le score sur pénalty, avant que le grand Eric Maxim Choupo-Moting ne double la mise juste avant la pause. Quel joueur. 

Malheureusement pour les supporters parisiens, leur nouveau serial buteur se blesse en seconde période et doit laisser ses coéquipiers... 

Paris s'impose néanmoins (2-0) et met la pression sur Lyon avant sa rencontre contre Bordeaux. Un match pas évident sur le papier, que les Lyonnais débutent bien grâce à Memphis Depay... buteur malgré une petite position de hors-jeu, non signalée par le VAR. 

Réduits à 10, les Lyonnais reculent et voient Jimmy Briand égaliser à l'heure de jeu. Logique. 

Score finale : 1-1. Contre-performance des Lyonnais, parfaitement symbolisée par le match une nouvelle fois légendaire de Maxwel Cornet. 

Dimanche, le Vélodrome avait revêtu ses habits de fête pour les 120 ans du club, à l'occasion de la réception de Saint-Étienne. 

Une belle ambiance, qui s'accentue encore un peu lorsque Dario Benedetto ouvre le score pour les Phocéens. 

Deuxième but de la saison pour la recrue marseillaise, qui n'est pas le seul à briller. Alvaro Gonzalez est lui aussi dans un bon jour, et séduit les supporters marseillais. Gros match du défenseur espagnol. 

Solide, l'OM prend les trois points face à un Saint-Etienne peu inspiré, et enchaîne un deuxième succès consécutif. 

Par Julien Choquet, publié le 02/09/2019

Copié

Pour vous :