Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, 38e journée de L1 (et le barrage de L2)

La qualification de l'OL en LDC, le maintien de Caen et la qualification contestée d'Ajaccio : ça méritait bien un grand n'importe quoi des réseaux sociaux. 

Avant toute chose, mettons les choses en place : 

Publicité

Oui, un multiplex de la 38e journée de L1, c'est quelque chose de sacré. Un immanquable. Surtout quand les deux Olympiques font la course à la Ligue des Champions et qu'après 10 minutes de jeu, l'OM mène 2-0, notamment grâce à un but de Mitroglou. 

Publicité

Publicité

De son côté, l'OL est mené par Nice sur sa pelouse mais possède un joueur pas comme les autres dans son effectif : Memphis Depay. À lui seul, l'ancien joueur de Manchester United change le match en marquant un triplé. Monstrueux. 

Publicité

Une performance qui qualifie l'OL pour la prochaine Ligue des Champions, nous offrant par la même occasion cette scène mythique... 

... et qui envoie l'OM en Ligue Europa. L'occasion de prendre sa revanche sur la finale de cette année donc. 

Autre enjeu de ce multiplex : la course au maintien. Et c'est Caen qui a sauvé sa tête grâce à une solide prestation face à un PSG déjà en vacances (0-0). 

Le Stade Malherbe est donc sauvé, à l'inverse de Toulouse, qui jouera donc les barrages. Mais face à qui ? La question se posait avant la rencontre qui opposait Ajaccio et Toulouse. Initialement prévu vendredi puis reporté à cause d'incidents qui ont eu lieu au pied du bus des Havrais, ce match s'est finalement joué dimanche sur la pelouse d'Ajaccio. Et rien ne s'est passé comme prévu. Après un score de parité, les deux équipes filent en prolongation. Mateta donne l'avantage sur pénalty et célèbre comme Memphis... avant d'être expulsé pour ce geste. 

Une célébration comme une autre donc, qui n'a pas plu aux Ajacciens. Début de bagarre, envahissement du terrain et pluie de cartons rouges. Du grand n'importe quoi. 

Et à la 125e minute, Ajaccio égalise miraculeusement et s'offre une séance de tirs au but. Plus solide que son homologue Thuram, Jean-Louis Leca offre la qualification au club corse. 

Du coup, Ajaccio affrontera Toulouse lors du match de barrage. Et on sait déjà quel club sera le chouchou des Français sur cette confrontation. 

Par Julien Choquet, publié le 21/05/2018

Copié

Pour vous :