Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, 25e journée de L1

Quel championnat fabuleux

Vendredi, l'OL était en répétition. À quatre jours du match face au Barça, les hommes de Bruno Genesio recevaient Guingamp au Parc OL, avec l'objectif de faire le plein de confiance. Et tout commence plutôt bien, avec l'ouverture du score de Martin Terrier d'une belle frappe depuis l'entrée de la surface.  

Publicité

Publicité

Mais l'OL retombe vite dans ses travers. Eboa-Eboa égalise, et c'est tout les Lyonnais qui se remettent à douter. Heureusement, Fekir fait parler sa magie quelques minutes plus tard et redonne l'avantage à son club. 

Publicité

Publicité

La seconde période est assez triste, et l'OL manque même de se faire égaliser en toute fin de match, suite à une barre guingampaise. 

Lyon s'impose par la plus petite des marges (2-1), livrant une nouvelle fois une prestation très décevante face à une équipe de bas de tableau. Le lendemain, c'est l'autre Olympique qui retrouvait son stade, l'Orange Vélodrome. Après deux succès consécutifs, l'OM recevait Amiens afin de tenter de poursuivre sa marche vers l'avant. 

Et l'OM n'a pas souffert. Thauvin ouvre le score en première période, et innove dans sa célébration. Une simulation de blessure, qui a fait frissonner tous les supporters marseillais. 

Dans la foulée, Balotelli plante un nouveau but - son troisième depuis son arrivée cet hiver - et s'impose comme le nouveau taulier offensif de cette équipe. 

Victoire tranquille des Phocéens, qui continuent leur marche vers l'avant. Qui l'aurait cru il y a encore deux semaines... 

Dimanche soir, le PSG retrouvait la Ligue 1 après son beau succès à Old Trafford (2-0). Et en déplacement à Saint-Étienne, les Parisiens n'ont pas eu un match facile à gérer. Face à un bloc bas, les hommes de Thomas Tüchel essayent d'être patients, mais peinent à se créer des vraies occasions. Du coup, on en profite pour admirer le nouveau Marquinhos : impressionnant. 

À l'inverse, un homme déçoit : Wahbi Khazri. La menace numéro 1 des Verts passe totalement à côté de son match, et se montre plus pour son agressivité que pour son talent ballon aux pieds. Dommage. 

Et forcément, sans Neymar et Cavani, qui se montre décisif ? Kylian Mbappé. Parfaitement trouvé par Dani Alves, le champion du monde français envoie une volée parfaite qui vient se loger dans la lucarne de Ruffier. Un bijou. 

Une semaine parfaite pour Paris donc, après son succès européen. On espère désormais la même réussite pour l'OL face au grand Barça. 

Par Julien Choquet, publié le 18/02/2019

Copié

Pour vous :