Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, 24e journée de L1

Le triplé de Thauvin, le bijou de Lo Celso et la demontada de l'OL : retour sur cette 24e journée de L1 sur les réseaux sociaux. 

Comment démarrer ce grand n'importe quoi sans parler de Lionel Thauvin ? Vendredi soir, le grand bonhomme de l'OM a de nouveau brillé en inscrivant un triplé face à Metz. Facile. 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Plus surprenant encore que ce triplé : le but de Mitroglou. Entré en cours de jeu, l'attaquant grec a profité d'un véritable caviar de Dimitri Payet pour marquer son troisième but de la saison en Ligue 1. 

Au final, l'OM l'emporte 6-3 face à des Messins en grosse difficulté et récupère la deuxième place du championnat. Une Ligue 1 toujours dominée de la tête et des épaules par le PSG, qui se déplaçait samedi après-midi sur la pelouse de Lille. Une balade de santé pour les Parisiens, qui ouvrent le score juste avant la mi-temps sur un but de Berchiche, bien aidé par la position de hors-jeu de Cavani au début de l'action... 

En seconde période, le PSG fait le break grâce à un coup franc chirurgical de Neymar. Le football est beaucoup trop facile pour cet homme. 

Et en fin de match, la pépite Giovani Lo Celso se charge d'alourdir un peu plus l'addition. Sublime inspiration du jeune milieu argentin. 

On termine avec le choc entre Monaco et Lyon. Deux semaines après leur défaite en Coupe de France, les Monégasques recevaient l'OL avec un vrai esprit de revanche. Problème : les Lyonnais ouvrent le score avant le quart d'heure de jeu après une inspiration lointaine de Mariano Diaz, bien aidé sur le coup par Subasic... qui se blesse sur cette action. 

Avant la demi-heure de jeu, l'OL double la mise grâce à un superbe but de Bertrand Traoré. On pense le match plié : on a tort. Keita Baldé réduit d'abord la marque, avant que Falcao ne marque en deux temps sur pénalty. Monaco est de retour dans le match, mais juste avant la pause Keita Baldé est expulsé pour un deuxième carton jaune largement évitable. La tuile. 

Juste avant l'heure de jeu, Falcao se blesse : nouveau coup dur pour les Monégasques. On se dit que ça fait peut-être un peu beaucoup pour l'ASM, mais c'est mal connaître les hommes de Jardim. Lyon déjoue à 11 contre 10 et encaisse un troisième but à cinq minutes du terme, par l'intermédiaire de Rony Lopes. Le KO. 

Par Julien Choquet, publié le 05/02/2018

Copié

Pour vous :