Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, 15e journée de L1

Le match de Florian Thauvin, la déroute lyonnaise et la victoire du Neymar FC : retour sur cette 15e journée de L1 sur les réseaux sociaux. 

Quel bonheur d'assister à une journée de Ligue 1 en pleine semaine. Mercredi soir, un petit multiplex était à l'honneur à 19h, avec deux matches en tête d'affiche : Metz-OM et OL-LOSC.

Honneur aux Marseillais, vainqueurs sur la pelouse de Saint-Symphorien (3-0) grâce à un homme, Florian Thauvin. Le numéro 26 de l'OM a été étincelant : buteur, passeur décisif et à l'origine du troisième but. Son match suffit amplement à résumer la rencontre de l'OM donc. Crack. 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Grâce à Thauvin, l'OM remonte donc à la 2e place du classement général... avec le PSG en ligne de mire. Quelle vie. 

Et si les Marseillais ont récupéré cette place, c'est parce que les Lyonnais sont tombés sur un os appelé "LOSC". Les Lillois créent rapidement la surprise au Parc OL, grâce à un sublime but de Thiago Mendes. 

Rapidement l'OL égalise par l'intermédiaire de Mariano Diaz... et peuvent remercier l'arbitre de la rencontre. La tuile. 

Mais avant la mi-temps, Ezequiel Ponce profite d'un bon travail de Kévin Malcuit pour redonner l'avantage au LOSC. L'OL se réveille en seconde période, mais tombe sur un Mike Maignan des grands soirs. L'ancien gardien du PSG sort un pénalty de Nabil Fékir, avant de dégoûter un par un les attaquants lyonnais. 

Victoire surprise du LOSC (2-1), et première défaite pour l'OL depuis le 17 septembre dernier. Un petit couac. 

Dernier match de cette 15e journée : PSG - Troyes. Une affiche déséquilibrée sur le papier, à laquelle ne pouvait pas assister les 6 000 habitués du Virage Auteuil, condamné à un huis clos partiel pour ce match. Peu importe : l'ambiance a été mise à l'extérieur du stade. C'est beau la passion. 

Les Troyens livrent un très bon match, et embêtent les Parisiens. Et quand le PSG obtient un pénalty, Cavani le loupe, face à un Samassa... un poil trop avancé sur le coup. 

Principale cible de cette prestation moyenne du club parisien : Layvin Kurzawa. Un (nouveau) match sans pour le latéral du PSG. 

Heureusement pour les supporters parisiens, Unai Emery possède un joker dans sa manche, capable de changer n'importe quel match : Neymar. Le Brésilien ouvre le score, et délivre une passe décisive pour Cavani en toute fin de match. Le sauveur. 

Victoire du PSG (2-0), et maintien déjà dans la poche. Bravo à eux, c'est mérité, on n'a rien pu faire. 

Par Julien Choquet, publié le 30/11/2017

Copié

Pour vous :