Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, douzième journée de L1

Vainqueur à Rennes, le PSG n'en finit plus de gagner. Derrière, ça cale un peu : Angers et Caen ont été accrochés, alors que Lyon, Monaco et Marseille réussissent la belle opération du week-end. Retour sur la douzième journée de L1 dans l'oeil des réseaux sociaux. 

La douzième journée de la Ligue 1 a commencé par un déplacement du PSG à Rennes. Une équipe parisienne largement remaniée avant le déplacement à Madrid en milieu de semaine.

Publicité

Du coup, sans ses régulateurs Motta et Verratti au milieu de terrain, les Parisiens ont eu plus du mal à construire le jeu. Et à offrir du spectacle.

Publicité

Publicité

Heureusement pour les supporters parisiens (et Zlatan), Laurent Blanc a fait entrer ses métronomes peu après l'heure de jeu. Et forcément, avec eux, ça va beaucoup mieux.

Publicité

Le petit génie italien a délivré une merveille d'ouverture à Lucas Moura, qui a parfaitement servi Di Maria pour ouvrir le score. Comme quoi, c'est facile le football avec un futur Ballon d'Or.

Si les Parisiens caracolent toujours en tête de la Ligue 1, ils ont un nouveau dauphin : l'Olympique Lyonnais. Les hommes d'Hubert Fournier ont souffert face à Troyes, même s'ils ont été en supériorité numérique dès la fin de la première période. Un premier acte où il valait mieux se protéger en tribunes tant les attaquants lyonnais ont eu du mal à trouver le cadre.

Heureusement pour les Lyonnais, Alexandre Lacazette a "provoqué" un pénalty en fin de match, transformé par Claudio Beauvue. Un pénalty pas forcément évident pour tous.

Un succès qui permet à l'OL de reprendre la deuxième place de Ligue 1. Mais la plus belle action du match s'est jouée en tribunes : les supporters lyonnais ont interprété l'hymne créé par Happiness FC™, "Sapé comme Jallet". Fierté.

Tout comme Monaco, vainqueur à Angers dimanche, l'OM a réalisé une belle opération en l'emportant à Nantes lors du match de clôture de cette douzième journée. Une victoire, et c'est tout : on ne parlera pas de la manière ni du contenu de ce match (parce qu'on a rien à dire dessus.)

Et même les Nantais sur la pelouse semblaient bouder ce match, encore plus efficace qu'un somnifère.

Marseille peut remercier Nkoudou, auteur du seul but du match. Ironie du sort : ce dernier a été formé à Nantes et a rejoint le club olympien cet été. Sifflé par le public Nantais, il a choisi de célébrer d'une manière très sobre (ou pas) son but.

Un succès qui permet à l'OM de se retrouver à la douzième place de Ligue 1. La Remontada ? Suite au prochain épisode.

Par Julien Choquet, publié le 02/11/2015

Copié

Pour vous :