Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, 14ème journée de L1

Le PSG champion à Noël, Caen toujours sur le podium, Nice extermine l'OL et Marseille qui gagne à Saint-Etienne : retour sur la quatorzième journée de L1 dans l'oeil des réseaux sociaux. 

Même avec une équipe B, le PSG est intraitable. Vainqueurs à Lorient, les Parisiens enregistrent leur huitième succès consécutif et s'envolent au classement. Une victoire loin d'être surprenante vu l'écart de niveau entre les deux équipes, même si tous les espoirs étaient permis avant match :

Publicité

Un succès qui s'est dessiné en première mi-temps grâce à des buts d'Ongenda et de Matuidi. Malheureusement pour Lorient, personne n'a vu la réduction du score de Moukandjo, étant donné que le match Real - Barca avait commencé entre temps.

Publicité

Publicité

Publicité

La veille, l'OL a coulé à Nice. Un match qui a tout d'abord vu les supporters Niçois lancer un chant pour le moins mémorable.

Un match qui s'est transformé en cauchemar pour les Lyonnais. Après l'ouverture du score de Germain, Mapou Yanga-Mbiwa a sorti son habit de buteur, et a réalisé le plus beau CSC de la saison. Pour le plus grand bonheur des Twittos.

Petit bisou de Claude Puel à Jean-Mimi après cette victoire. Toujours un plaisir de se venger de son ex.

Grâce à ce succès, les Niçois ont provisoirement pris la troisième place de Ligue 1. Provisoirement seulement, car Caen l'a récupérée le dimanche après son nul concédé face à Angers. Une habitude désormais pour les Caennais.

Peu après, c'est Rennes qui a concédé le point du nul sur sa pelouse face à Bordeaux. Et pourtant les Rennais ont eu l'occasion de l'emporter grâce à un pénalty obtenu en fin de match. Mais là aussi, l'habitude persiste chez les Bretons.

Pour finir en beauté cette quatorzième journée, rien de tel qu'un ASSE - OM. Un classique remporté par les Marseillais, qui ont tout d'abord fêté le titre de joueur du mois d'octobre de Michy Batshuayi.

Un succès qui a vu le jour grâce à l'ouverture du score de Michy et aux exploits de Steve Mandanda, infranchissable à Geoffroy-Guichard dimanche soir.

Bon, c'est vrai que c'est plus facile face à la ligne offensive des Verts.

 

À relire : le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial Real - Barca 

Par Julien Choquet, publié le 23/11/2015

Copié

Pour vous :