Olympique de Marseille’s French midfielder Florian Thauvin (C) films his teammates with a camera as he celebrates after scoring a goal, during the French L1 football match between Olympique de Marseille (OM) and Caen at the Velodrome stadium in Marseille on November 5, 2017. / AFP PHOTO / BORIS HORVAT

En France, le football est le domaine le plus impacté par le piratage

Même si le nombre de "pirates" diminue en France, le streaming illégal dans le sport semble lui bien se porter, au grand dam des diffuseurs. 

Selon une étude parue cette semaine, réalisée par Médiamétrie, le Centre National du Cinéma et l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle, le piratage sur Internet en France en 2017 concernait 12 millions d'internautes (contre 14 millions deux ans auparavant).

Le sport, et en particulier le football, est le domaine le plus impacté par le piratage. En effet, le streaming illégal concerne 10% à 20% des audiences télé, selon les contenus.

Publicité

Comme le précise le rapport, "le suivi d’un club français dans la plus grande compétition de football peut générer jusqu’à 332 000 pirates". Cela représente "entre 10% et 20% de l’audience légale en fonction des performances". D'autres sports sont aussi concernés, comme le rugby. 

Par exemple, pour le match PSG-Barça la saison dernière (4-0), il y a eu 1,6 million de téléspectateurs et 332 000 pirates, soit l'équivalent de 21% de l'audience légale. Le match retour a réuni moins de pirates (10%). 

Publicité

Par Lucie Bacon, publié le 06/06/2018

Copié

Pour vous :